Hier, le cimetière musulman de Yantala a drainé un monde fou. Les réseaux sociaux et les médias ont fini par convaincre des citoyens sur la nécessité de venir au secours des tombes de ceux qui nous ont précédés. C’est ainsi que hommes et femmes de tout âge se sont rués sur les dernières demeures de nos prédécesseurs pour assainir ces lieux suite aux dégâts causés par la pluie.

Autorités, oulémas et fidèles étaient venus dans une ferveur religieuse pour non seulement se recueillir mais aussi participer à cette action de salubrité citoyenne. Le premier ministre Brigi Rafini, la première dame DR Malika Issoufou, le gouverneur de Niamey, Cheikh Boureima Abdou Daouda et bien d’autres personnalités étaient venus accompagner cet élan citoyen qui a mobilisé des Nigériens indépendamment de toutes considérations mondaines.

Le premier ministre avait présenté ses condoléances à la famille de l’une des initiatrices de cette action hebdomadaire, décédée il y a quelques jours, apprend-on. Il a également demandé aux autorités communales de prendre des dispositions pour l’électrification de ce cimetière.

Très touchée par cette action, la 1ère dame Dr Malika a promis d’apporter son soutien aux uns et aux autres pour que cette action s’intensifie au profit des autres cimetières de la capitale mais aussi dans les autres grands centres urbains.

EMS