Le Président de la République, Chef de l’Etat, SEM Issoufou Mahamadou, a visité vendredi matin, 14 juillet 2017, le chantier de construction de l’échangeur « Diori Hamani » sur le Boulevard de l’Indépendance et de l’aménagement de la zone du marché Katako, le chantier d’aménagement de Gountou Yéna et l’immeuble ex-BDRN, endommagé par endroits suite aux fortes précipitations.

A l’issue de ces visites, le Chef de l’Etat a indiqué que les travaux de construction de l’échangeur « Diori Hamani » se déroulent normalement avec un taux d’exécution de 65 pour cent. Selon les responsables de ce chantier, les travaux vont s’achever dans les délais.

Le Président de la République s’est déclaré « totalement satisfait de l’évolution de ce chantier ».
Cela est une preuve que l’Etat central fait beaucoup d’efforts pour la ville de Niamey, a dit SEM Issoufou Mahamadou, précisant que ce qui le préoccupe, c’est que « la ville de Niamey étouffe sous les déchets. »
Il y a des ordures un peu partout, des caniveaux bouchés, ce qui provoque un mauvais drainage des eaux de pluies, des inondations avec effondrement des maisons, des pertes en vies humaines, a-t-il indiqué..
« Depuis 2012, il y a eu près de 30 victimes liées aux inondations. Cela n’est pas acceptable », a noté le Chef de l’Etat.

Pourtant, l’Etat central a fait beaucoup d’efforts, a réalisé beaucoup d’infrastructures, beaucoup de travaux de voiries, a-t-il expliqué. « L’Etat central a donc pris ses responsabilités, il faut que les autres acteurs aussi prennent leurs responsabilités », a affirmé le Président Issoufou Mahamadou, appelant les citoyens de la ville de Niamey à se soucier de leur cadre de vie.

« Nous sommes tous des croyants et il est dit que la propretée c’est 50 % de la foi. Je lance un appel aux citoyens de Niamey pour qu’ils se ressaisissent, pour qu’ils contribuent à l’assainissement de leur cadre de vie», a poursuivi le Chef de l’Etat.

SEM Issoufou Mahamadou a souligné que les responsables locaux, les municipalités, les collectivités ont « d’immenses responsabilités » dans l’amélioration du cadre de vie des populations de Niamey.
« J’ai l’impression qu’il y a une insouciance et une indifférence des responsables locaux, cette insouciance et cette indifférence sont incompréhensibles », a-t-il dit.

« J’ai appris qu’hier, nuitamment, des travaux de nettoyage ont été effectués, parce que les autorités locales ont été informées de la présente visite », « Je dois leur dire que ce n’est pas le Président de la République qu’il faut servir », ce sont les populations de Niamey qu’il faut servir, a insisté le Président Issoufou Mahamadou.
Les autorités locales ne sont pas au service du Président de la République, elles sont au service des citoyens de Niamey. Et pour cela, il faut nettoyer la ville de manière permanente, chaque jour, a encore souligné le Chef de l’Etat. Au regard de cette situation, le Président de la République a demandé au Ministre de l’intérieur et à toutes les autorités concernées de lui faire des propositions pour améliorer la situation au niveau de la ville de Niamey, pour mieux assainir la ville.

« Dans les prochains jours, dans les prochaines semaines, nous serons obligés de prendre nos responsabilités », a averti le Chef de l’Etat. Il faut rappeler que le Président Issoufou Mahamadou avait visité, le 5 avril 2017, le chantier de construction de l’échangeur « Diori Hamani » et de l’aménagement de la zone du marché Katako.
Les travaux ont été lancés le 26 juin 2015 par le Président Issoufou Mahamdou.

La réalisation de cette importante infrastructure, comme bien d’autres, permettra de fluidifier la circulation à l’intérieur de la ville de Niamey.Les travaux, d’un montant total d’environ 41 milliards de FCFA, sont exécutés par l’Entreprise SOGEA-SATOM Niger et financés par la Banque Ouest Africaine de Développement (BOAD), la Bank Of Africa (BOA Niger) et l’Etat du Niger.

Le Projet comprend la construction de trois ouvrages d’art et l’aménagement de 4.000 mètres linéaires. Ces ouvrages d’art sont : un échangeur à trois niveaux au carrefour de l’Ecole « Diori » dont un tunnel ; un pont cadre à la traversée de l’agglomération du marché « Katako » pour séparer le flux du trafic en transit et celui à destination du marché ; un pont à poutres métalliques assurant le franchissement de « Gountou Yéna », en prolongement du Boulevard de la Liberté. Le projet comprend également l’aménagement du canal de Gountou Yéna, la construction de 4 passerelles pour piétons et l’aménagement des parkings.

www.presidence.ne