Les VIIIèmes Jeux de la Francophonie ont débuté à Abidjan vendredi en début de soirée, 21 juillet 2017, sous la présidence du Président de la République de Côte d’Ivoire, SEM Alassane Dramane Ouattara, en présence notamment du Président de la République, Chef de l’Etat, SEM Issoufou Mahamadou accompagné de la Première Dame, Dr. Lalla Malika Issoufou Mahamadou.

Les Chefs d’Etat de Madagascar, également Président du Sommet des Chefs d’Etat et de Gouvernement des pays membres de l’Organisation Internationale de la Francophonie, du Burkina Faso, du Ghana, du Mali et du Togo, la Secrétaire Générale de la Francophonie Mme Michaëlle Jean, ainsi que les délégations officielles venues des cinq continents ont également participé à l’ouverture officielle de ces jeux placés sous le signe de la Solidarité, de la Diversité et de l’Excellence.

Cette 8ème édition qui regroupe, du 21 au 30 juillet 2017 dans la capitale ivoirienne, près de 4000 jeunes artistes et sportifs venus de 53 pays, a pour ambition de s’inscrire dans un projet de développement et de renforcement de la cohésion nationale en Côte d’Ivoire.

La cérémonie d’ouverture, qui s’est déroulée de 18h30 à 20h30 (heure locale)  au Stade Félix Houphouët Boigny a été  grandiose et riche en couleurs : entrée du drapeau des Jeux de la Francophonie, porté par le Champion ivoirien de taekwondo Ruth Gbagbi, catégorie des 67 kg, fortement applaudi ;  défilé en fanfare et en couleurs des 53 délégations participantes dont celle du Niger ; magnifique spectacle (chants, musique et danses) mettant en lumières les valeurs chères à la Francophonie, à la Côte d’Ivoire et à ces VIIIèmes Jeux… La fête était belle, impressionnante et émouvante.

Trois allocutions ont marqué l’ouverture de ces jeux. M. Robert Beugré Mambé, Ministre chargé des Jeux de la Francophonie et gouverneur du district d’Abidjan, le premier à prendre la parole, a rendu un hommage vibrant à tous ceux qui ont contribué à la réussite de cette manifestation qui a permis à la jeunesse francophone de se retrouver à Abidjan.« La jeunesse est l’oxygène de toutes nos nations. Vive la jeunesse francophone », a-t-il lancé.

Dans son allocution,  la Secrétaire Générale de la Francophonie a, pour sa part, remercié les ivoiriens, avec à leur tête, SEM Alassane Ouattara, pour leur mobilisation et leur contribution à l’organisation de cette fête francophone.

« Merci à toutes les Ivoiriennes et à tous les Ivoiriens. Ces jeux sont à vous ! Et grâce à vous, nous démontrons, à la face du monde, la force de l’amitié et de la fraternité entre les peuples, la force de la riche diversité de nos cultures et de nos langues, la force aussi de la langue française qui est notre trait d’union, la force de pouvoir se lancer tous les défis à travers les arts et le sport », a-t-elle dit.

« C’est tout cela les Jeux de la Francophonie ! C’est aimer être ensemble ! C’est aimer vivre libres ensemble ! C’est aimer vivre en paix ensemble ! Et c’est vous la jeunesse qui entretenez cette flamme avec votre créativité, votre volonté de repousser les limites, votre capacité de vaincre tous les obstacles », a-t-elle souligné.

En ouvrant ces  jeux, le Président ivoirien s’est réjoui de cette grande mobilisation, affirmant que la Côte d’Ivoire est fière et heureuse d’accueillir cette 8ème Edition.
Le Chef de l’Etat ivoirien a particulièrement remercié ses pairs qui « nous font le grand honneur et l’amitié » de participer à cette cérémonie pour manifester leur fraternité et leur solidarité.

Il a également témoigné à Mme Michaëlle Jean « toute sa gratitude pour l’inestimable soutien qu’elle et son équipe nous ont apporté tout au long de la préparation de ces Jeux » et  pour « l’excellent travail qu’elle fait à la tête de la Francophonie.»

« Dans un monde qui fait face à de nouveaux défis et dans lequel la jeunesse est en quête de repères et de modèles, les Jeux de la Francophonie constituent un cadre privilégié pour des milliers de jeunes de montrer l’exemple à travers le sport, les arts et la culture ; et de promouvoir la fraternité, la solidarité, la diversité et l’excellence », a affirmé SEM Alassane Ouattara.

« Nous devons tous prendre conscience des atouts qu’offre cet espace de 56 pays, dont la langue commune, le français, devient le trait d’union entre 275 millions de personnes de races, de religions et de cultures différentes », a-t-il poursuivi.
Le Président ivoirien a souligné que « cet immense espace géographique qu’est la Francophonie, représente une force politique, culturelle et sociale dont nous pourrions tirer des bénéfices encore plus importants. »

« Faisons donc en sorte que ces Jeux soient une occasion supplémentaire de nous rappeler ce que nous sommes, ce qui nous unit et ce qui nous rapproche, car c’est ainsi que nous pourrons le mieux contribuer à l’épanouissement de nos peuples et aux progrès de l’humanité », a-t-l conclu.

Ce grand rassemblement de la jeunesse francophone a à son programme 9 compétitions sportives et 12 concours culturels.
Avant la cérémonie officielle d’ouverture des Jeux de la Francophonie, le Président Issoufou Mahamadou a rencontré la communauté nigérienne vivant en Côte d’Ivoire.
Lors de cette  réunion qui a eu lieu à la Bourse du Travail d’Abidjan, le Chef de l’Etat a entretenu ses concitoyens de la  vie de la Nation. Il a évoqué plusieurs thèmes notamment l’unité nationale, la paix, la sécurité, la prospérité et le développement du Niger.

Le Président de la République a invité l’ensemble des nigériens à éviter la division, à consolider les liens de fraternité, à vivre en paix, gage d’un progrès et d’un développement du pays dans beaucoup de domaines.

Cette rencontre s’est déroulée en présence de M. Ouhoumoudou Mahamadou Ministre, Directeur de Cabinet du Président de la République, M. Foumakoye Gado, Ministre du Pétrole, M. Moctar Kassoum, Ministre de la Jeunesse et des Sports et M. Assoumana Mallam Issa, Ministre de la Renaissance Culturelle, des Arts et de la Modernisation sociale, Porte-Parole du Gouvernement.

Presidence.ne