Les travaux de la 29ème session ordinaire de la Conférence de l’Union Africaine (UA) ont débuté lundi après-midi, 3 juillet 2017, à Addis Abeba, en Ethiopie, sous la Présidence du Président de la République de Guinée et Président de l’Union Africaine, SEM Alpha Condé, en présence des dirigeants africains dont le Président de la République, Chef de l’Etat, SEM Issoufou Mahamadou.

La cérémonie d’ouverture a été marquée par l’exécution de l’hymne de l’UA par la chorale de la Commission de l’UA, l’allocution de M. Moussa Faki Mahamat, Président de la Commission de l’Union Africaine, le discours d’ouverture du Président Alpha Condé, la remise d’un chèque par SEM Robert Mugabé, Président de la République de Zimbabwe à la Fondation de l’Union Africaine et le lancement de l’exposition itinérante pour Dot Africa.

Au cours de cette cérémonie, le Président tchadien SEM Idriss Deby Itno a présenté le thème du sommet : « tirer pleinement profit du dividende démographique en investissant dans la jeunesse ». Cette présentation a été suivie d’un débat.

Dans son discours d’ouverture, le Prof. Alpha Condé a évoqué les principaux problèmes qui assaillent le continent.
« Dans maints endroits, les crimes et conflits fratricides perdurent et continuent d’arracher des paisibles populations à leurs terres et à les pousser vers des chemins périlleux et incertains, alimentant ainsi le dramatique phénomène migratoire», a-t-il dit.

« Aussi, la dégradation de l’environnement génère de nouvelles crises qui hypothèquent l’avenir de nos populations, sans oublier les inégalités croissantes entre le Nord et le Sud qui fragilisent davantage notre continent », a-t-il ajouté.

« C’est pourquoi l’Afrique dans sa quête d’émergence dans les dédalles de la mondialisation, a mis en place divers mécanismes et politiques afin d’atteindre les objectifs contenus dans les Agendas 2063 et 2030 », a expliqué le Président de l’Union Africaine.

Le Président Alpha Condé a également expliqué que l’Union Africaine, consciente de l’importance du capital humain, « a décidé d’en tirer pleinement profit en recherchant les voies et moyens concourant à l’épanouissement harmonieux de la jeunesse, qui constitue aujourd’hui plus de 70 pour cent de la population africaine. »

Soulignant la nécessité d’investir dans la jeunesse, SEM Alpha Condé a indiqué qu’il s’agit « pour nous de mutualiser nos efforts en vue de créer un espace propice à l’épanouissement de cette jeunesse »
« Si nous n’investissons pas substantiellement dans la jeunesse, nous aurons failli à notre devoir en compromettant dangereusement son avenir », a-t-il insisté.

En ce qui concerne les questions de paix et de sécurité en Afrique, le Président Alpha Condé a salué l’adoption par le Conseil de Sécurité des Nations Unies de la résolution 2359 relative au déploiement de la Force conjointe du G5 Sahel.

L’adoption de cette résolution « constitue un pas dans la bonne direction vers le partenariat que nous ambitionnons sur les questions de paix et de sécurité en Afrique», a-t-il souligné.

« L’Afrique qui a décidé de prendre en charge son destin en main, s’investira avec force et détermination dans l’extinction des foyers de tensions qui inhibent notre développement », a-t-il affirmé.

Cette conférence va se pencher deux jours durant sur l’examen des rapports sur différentes questions intéressant le continent dont celui qui sera présenté mardi à huis clos par le Président Issoufou Mahamadou sur les questions liées à la Zone de Libre Echange Continentale (ZLEC).

Les autres rapports qui seront également présentés par des Chefs d’Etat ont trait à la Réforme Institutionnelle de l’UA, la Paix et la Sécurité en Afrique, la mise en œuvre de la feuille de route de l’Union Africaine sur les mesures pratiques visant à faire taire les armes en Afrique d’ici à 2020, la lutte contre le terrorisme et l’extrémisme violent en Afrique.

Les dirigeants africains vont également examiner les rapports concernant la mise en œuvre de l’Agenda 2063, la Réforme du Conseil de Sécurité des Nations Unies et l’élimination du mariage des enfants en Afrique.

www.presidence.ne