Votre mot de passe vous sera envoyé.
Hier sur les réseaux sociaux cette photo avait fait le buzz sur les réseaux. La personne en cause n’est autre qu’un député national en train de se servir publiquement et sans gêne du carburant fraudé, apprend-on.
Un législateur qui ose défier la loi. Certes c’est un phénomène courant. Malgré les efforts de la SONIDEP à motiver ceux qui dénoncent les fraudeurs, la majorité des nigériens une fois hors de Niamey se servent allègrement de ce jus défendu.
Tout au long du trajet de la nationale N°1, les uns et les autres savent les lieux où se servir pour faire des ‘’économies’’ en consommant du carburant fraudé. Au moment où les plus hautes autorités prônent la renaissance culturelle, il très inquiétant de voir l’incivisme dans sa forme la plus achevée lorsque des parlementaires se foutent de la loi.
Autant, l’on apprend ce matin dans les groupes Whats App par un communiqué informant les citoyens qu’un ‘’véhicule pick 1971, Bâche blanche immatriculée aj Niger est activement recherché ‘’, autant ce député devrait être interpellé pour expliquer le motif de sa forfaiture en tant qu’élu de la nation.
Nous disons tout simplement qu’il faudrait que ceux qui font la loi aient plus d’égard à la loi. Sinon à quoi rime une telle attitude de la part des gens pris en charge par le trésor public ? Vraiment le monde à l’envers.
Oumou Gado