Votre mot de passe vous sera envoyé.

Suite à un arrêté en date du mercredi 16 Aout 2017 du 1er adjoint au Maire de l’arrondissement communal Niamey V, l’espace récréatif « La Pilule » a été fermé à partir de la même date jusqu’à nouvel ordre.

Cette décision des autorités communales du 5ème Arrondissent de la fermeture de l’espace de récréation dénommé « pilule » qui se situe à quelques dizaines de kilomètres de la ville de Niamey sur la route de Say, fait suite à un point de presse animé par le gouverneur de la région de Niamey M. Ali Zataou, ce dernier a indiqué que c’est après le constat du Comité régional de sécurité qui s’est tenu dans la même journée à son cabinet que cette fermeture a été décidée. Cette décision est également appliquée aux autres espaces récréatifs des environs situés à la rive droite à savoir ‘’Kanazi ‘’ et des Environs de l’INJS.

Depuis quelques temps les riverains de la rive droite, spécifiquement ceux qui sont pas très loin du deuxième Pont se plaignent des comportements irresponsables des jeunes qui reviennent de la pullule à cause de leurs excès de vitesse et la recrudescence des accidents que cela occasionne. Il y a de cela quelques semaines que ces mêmes riverains se sont fait justice eux –même en tabassant et incendiant carrément un véhicule qui revient de la pilule, qui a percuté quatre personnes de son passage, et récemment une vidéo circule sur les réseaux sociaux qui montre un véhicule qui a mortellement percuté un motard sur les plages de pilule au cours d’un jeu de course à la Hollywood.

A l’accasion de leurs rencontres sur cette plage de pilule, les jeunes observent des comportements aux antipodes de la culture Islamique et aux bonnes mœurs .

Cette décision est diversement appréciée, mais favorablement accueillie par la majorité des citoyens.
Ce qu’il faut réellement comprendre que cette décision n’est pas seulement due à la pratique des débauches, mais il a aussi un caractère sécuritaire, surtout avec la récente attaque du restaurant Aziz Istanbul de Ouagadougou.
Cette décision de fermeture aura enfin sans nul doute une conséquence sur les petits commerces qui se font sur les lieux, se plaignent les habitués de ce tristement célèbre lieu.

A .Bilal