L’Association des Professionnelles Africaines de la Communication-Section du Niger (APAC-Niger) en collaboration avec la Coopération danoise (Danida) a organisé ce mercredi à Niamey, une ‘’journée d’échanges’’ avec les femmes journalistes sur le leadership féminin.

S’inscrivant dans le cadre du Programme d’Appui aux Médias au Niger, cette journée d’échanges à pour objectif global de promouvoir une plus grande visibilité de la femme nigérienne et une image valorisante de sa participation à la société et une représentation plus équitable des communicatrices dans les entreprises de presse.
Dans son allocution, la Coordinatrice d’APAC-Niger, Mme Amina Nomao, a rappelé que  »cette journée, la première d’une série de quatre, entend créer un cadre de partages et d’échanges entre les femmes journalistes et les pionnières de la profession afin que celles-ci puissent s’affirmer au niveau de leurs organes respectifs’’.

Pourquoi, une telle initiative? En effet, selon Mme Nomao, plusieurs études réalisées par APAC-Niger, dont la dernière est en cours, il a été constaté l’absence d’une réelle politique médiatique intégrant l’approche genre et ce, en dépit de la signature et de la vulgarisation de la Charte pour l’amélioration de l’image de la femme dans les médias au Niger depuis 2012 ».

 »Nous, hommes et femmes de médias, notre responsabilité collective est d’éviter de mettre à l’écart une partie des compétences existantes dans notre noble profession en vue d’éliminer toute discrimination à l’égard des femmes dans les médias, pour cela, notre mission de contribuer à l’amélioration des conditions professionnelles des femmes de médias nous incombe de rechercher les voies et moyens pour rehausser le niveau de nos consœurs pour qu’elles puissent relever les différents défis qui s’ opposent à elles, APAC-Niger entend poursuivre ses initiatives dans ce sens avec naturellement l’aide de ses partenaires techniques et financiers » a-t-elle indiqué.

Quant à l’Assistant technique de l’International Media Support (IMS)M. Djbrilla Saidou, il a souligné que  »l’activité qui débute ce matin s’ inscrit dans la droite ligne des objectifs stratégiques que nous nous sommes fixés a l’entame de ce programme avec APAC-Niger, je me réjouis donc au nom de notre Consortium de soutenir cette activité créative qui va bâtir désormais un pont entre les générations de journalistes, cette plate-forme de mentorat va ainsi encourager les jeunes journalistes et professionnelles de la Communication à découvrir les nombreuses possibilités de carrière au sein des medias ».

M. Djbrilla a par ailleurs indique que » pour l’occasion, des journalistes, des femmes réputées et reconnues pour leur dévouement, leur sacerdoce au service public vont donc partager leur passion pour leur métier, elles ont fortement contribué au développement de notre pays, à l’éducation citoyenne, au moyen de la plume, de l’image, du son, elles ont été des vecteurs de développement et méritent à cet effet d’être célébrées mais également elles ont le grand mérite de pouvoir partager leurs expériences avec la postérité, cette activité vise donc à bonifier et à diversifier l’offre de mentors à la disposition des jeunes professionnelles des médias afin de les soutenir et de les préparer à rejoindre le marché du travail ou à y faire une bonne carrière ».

Des échanges fructueux ont enrichi les débats à l’occasion de cette première journée d’une série de quatre.

ANP