Votre mot de passe vous sera envoyé.

Une conférence débat s’est déroulée hier mercredi au Centre Culturel Américain sur les questions de changement de mentalité au Niger. Cette conférence -débat est organisée par l’Ambassade des Etats Unies d’Amérique au Niger, en partenariat avec les jeunes Leaders Africains /YALI (Young Africain Leaders Initiative, MANDELA Washington Fellowship), et l’Africain Developpment University (ADU).

La rencontre s’est déroulée en présence de la Directrice du Centre Culturel Américain(CCA) Mme Denyse A. Kirkpatrick ainsi que de plusieurs jeunes nigériens.

En procédant à l’ouverture des Travaux, le premier conseiller de l’Ambassade des Etats Unis au Niger M. Phillip Nelson s’est réjoui de la participation massive des jeunes autour de cette question de changement de mentalité qui cadre parfaitement avec le thème de l’éducation à travers laquelle plusieurs jeunes ont bénéficié des opportunités éducatives offertes par l’Ambassade des USA et sont aussi récipiendaires de la bourse Washington Mandela . D’autres ont participé au programme régional de Yali à Dakar, ce qui constitue une autre excellente occasion pour les jeunes d’apprendre et résauter avec d’autres jeunes.

‘’En effet la campagne YALI GOOD CITIZENS invite tous les adultes et les jeunes à adopter des comportements qui contribueront à assurer le progrès socioéconomique du Niger. Ces comportements comprennent la participation civique, la tolérance et bien, sûr, la poursuite de l’éducation. Partout où la campagne Good Citizens se déroule, elle encourage les gens à réfléchir à des sujets importants pour leurs pays. En outre, elle encourage les jeunes d’être curieux et de poursuivre leurs rêves et bien de rester à l’école’’, a-t-il dit .

La première conférencière a axé son intervention sur les formes de mentalité qui existe chez les hommes, pour Meredith Segal diplômée de Harvard , il existe deux formes de mentalité à savoir la mentalité fixe ou figée et la mentalité évolutive , elle a donné pour chacun des cas des explications et a par la suite appelé les jeunes nigériens à saisir les opportunités de changement de mentalité dans le sens positif qui s’offre à eux .

Quant au nigérien Kader Kaneye aussi diplômé de Harvard et associé de Meredith, il a raconté son expérience de réussite académique et par la suite dévoilé son rêve d’offrir des méthodes alternatives d’éducation au Niger à travers la création bientôt d’une université au Niger intitulée (Université Africaine de Développement), une université de grande Qualité et qui sera le Harvard du Niger. Vivement pour ce changement de mentalité attendu pour un véritable développement du Niger !

A.Bilal