Le Président de la République, Chef de l’Etat, Issoufou Mahamadou a co-présidé avec le Président américain Donald Trump et le Secrétaire Général de l’ONU, Antonio Guterres, la réunion de haut niveau sur la réforme des Nations Unies .

Pour le président américain Donald Trump, « Au cours des dernières années, les Nations unies n’ont pas atteint leur plein potentiel à cause de la bureaucratie et une mauvaise gestion ». « L’ONU doit se concentrer plus sur les gens et moins sur la bureaucratie », a-t-il insisté.

Une déclaration politique en dix points poussant l’Organisation à se réformer a été adoptée.
Organisée par les Etats-Unis, l’adoption de cette déclaration a recueilli l’assentiment de 126 pays, présents à des niveaux divers (chefs d’Etat, ministres, hauts fonctionnaires) pour écouter le bref discours du président américain.

L’objectif précisé dans la déclaration finale, adoucie à l’endroit du patron de l’ONU, est de rendre « plus efficace et performante » une organisation souvent taxée de lourdeurs administratives coûteuses.

Il faut préciser que 14 pays ont été retenus pour conduire la réforme de l’ONU parmi lesquels, 3 pays africains dont le Niger, dont la politique visionnaire du Président Issoufou Mahamadou est vivement appréciée par la communauté internationale.

Namalka Bozari  (Tamtaminfo news.)