Au Niger, les quatre soldats, tués dans une embuscade à la frontière malienne en compagnie des soldats des forces spéciales américaines, ont été enterrés, ce samedi 7 octobre, à Niamey. La hiérarchie militaire et les membres du gouvernement étaient présents à la levée des corps.

Le Niger vient d’enterrer ses quatre soldats au cimetière musulman de Niamey. Des centaines de soldats, la hiérarchie militaire, le ministre de la Défense nationale, Kalla Moutari, ainsi que des membres de leurs familles, les ont accompagnés jusqu’à leur dernière demeure.

Tous les quatre font partie du puissant bataillon de sécurité et du renseignement, basé à Ouallam, à une centaine de kilomètres de Niamey. C’est à ce titre qu’ils ont été désignés pour la mission commandée à la frontière malienne, dans la zone du village nigérien de Tongo Tongo.

Il s’agit de :

1·         Adjudant-chef Bagué Soumana Mle 03035 BSR de Tahoua

2·         2ème classe Abdoul rachid Yerimah BSR de Tahoua, Mle 013968

3·         2ème classe Yacouba Issoufou IDE BSR de Tahoua, Mle 015683

4·         Goubé Mahamadou Issaka, Mle 3972, ESOA de la Gendarmerie Nationale

Ils sont tombés sur le champ d’honneur, après une embuscade tendue par des terroristes à bord de dix véhicules et une vingtaine de motos.

Les oraisons funèbres ont été lues sur la grande place de la morgue de l’hôpital national de Niamey, en présence de leurs frères d’armes, les forces spéciales américaines et leur ambassadrice, Eunice Reddick. Un moment de douleur et de résignation.

On retiendra de ces oraisons funèbres que les quatre soldats ont tous été de « vaillants combattants ». Ils ont tous participé à plusieurs reprise, entre autres, aux batailles contre les jihadistes de Boko Haram dans le Lac Tchad, dans les montagnes du Nord Niger et sur la frontière nigéro-malienne.

A l’heure de l’ultime au revoir, leurs frères d’armes nigériens et américains ont gardé en mémoire les images de militaires vaillants et dévoués.

Avec RFI

Niger Inter

GRATUIT
VOIR