Après la polémique autour du voyage du président Issoufou en Australie qualifié par un confrère de ‘’voyage hors norme’’, de retour au pays le président Issoufou lui-même a dans un point de presse à l’aéroport dit à la nation ce qu’il est allé faire en Australie, au Soudan et à Djibouti. Dans ce commentaire Mamane Mamadou alias ‘’reporter à vie’’ décline la quintessence de ce voyage.

  Le Président Issoufou Mahamadou était à Sydney ? Il était en Australie pour une visite d’amitié et de travail. Durant son séjour il a été reçu par le Premier ministre Malcolm Turnbull et le gouverneur général Peter Cosgrove représentant la reine d’Angleterre. C’est le second chef d’Etat africain après celui du Nigéria à se rendre en Australie. Quelle signification donner à cette visite ?

           Etre reçu par le gouverneur et le Premier Ministre australien est une marque de haute estime et de considération. C’est là un signe patent de l’excellence des relations entre Canberra et Niamey. Mais mieux, cela montre aussi la notoriété dont jouit le président Issoufou Mahamadou sur le plan internationale. Un homme dont la  noble vision de l’Etat a fait de lui une personnalité qui force l’admiration et le respect. C’est une  réputation  que lui reconnaissent les grands de ce monde. Mais au-delà de cette marque d’amitié et de confiance, d’autres raisons rapprochent le Niger de l’Australie.

D’abord sur le plan bilatéral

           Canberra et Niamey vont sans doute coopérer dans divers domaines économiques et singulièrement celui des mines. L’Australie est le premier producteur d’uranium au Monde.

           Le Président Issoufou Mahamadou ingénieur des mines  veut créer un axe Canberra – Niamey.  En rencontrant les autorités australiennes il a plaidé fortement pour  attirer les hommes d’affaires vers le Niger.  L’environnement juridique est favorable aux investissements et il existe des secteurs porteurs de croissance.

Sur le plan économique

L’Australie est un pays riche, très riche.  Car il est classé par le PNUD deuxième pays le plus développé au monde après la Norvège.

          Voilà qui explique un PIB de 1 542 milliards de dollars américains environ 900 mille milliards de francs CFA. Le pays des ‘’kangourous’’ se place comme douzième puissance économique mondiale. L’économie australienne s’est développée grâce aux Mines, à l’Agriculture à l’élevage et au Tourisme.

          Le Niger est aussi producteur d’uranium et à un important programme l’Initiative 3N, dont les deux mamelles reposent sur l’agriculture et l’élevage. Aussi le tourisme occupe une place importante au Niger. En se rendant en Australie, le chef de l’Etat affiche ainsi sa volonté de créer un cadre formel de coopération économique et technique surtout dans ces trois domaines.

          Or l’Australie est un acteur majeur du marché de l’uranium grâce à ses réserves considérables. Aussi la production agricole, celle de l’uranium et du tourisme ont transformé ce pays de plus de 7 692 000 de Km2.

          Un pays six fois plus vaste que le Niger, dont les produits miniers en ont fait de lui une des  plus grandes puissances mondiales.

          Sortir le Niger de son isolement, dynamiser la coopération internationale, tel est en tous cas la signification qu’il faille donner à la visite du Président Issoufou Mahamadou  en Australie.  Car il croit aux atouts du Niger. Son ambition : élever le tôt de croissance du Produit Intérieur Brut du Niger.  Le chef de l’Etat est donc allé vendre les opportunités qu’offre son pays en matière d’investissement

          C’est pour cela que le Président Issoufou Mahamadou  a rencontré les investisseurs australiens afin qu’ils contribuent à la modernisation de l’économie du Niger. Pour ce faire il incite les  hommes d’affaires à venir investir dans notre pays. Le Niger donne des  de nombreuses garanties : une stabilité politique et sécuritaire. Et les nombreuses distinctions attribuées au président Issoufou prouvent s’il en est besoin que le pays est bien gouverné.

          Les ambitions du premier magistrat nigérien est de créer les conditions de la prospérité du Niger. Malgré la crise économique mondiale il veut tirer son épingle du jeu. Cela est possible pour trois raisons.

     Le Niger dispose d’importantes mines d’uranium et de pétrole et un potentiel agricole considérable.

     Les options politiques et économiques du Niger sont favorables à l’investissement.

     L’ouverture du président Issoufou. Un homme qui ne s’évertue pas à vendre ce qu’il est, mais à expliquer ce qu’il fait pour son pays.

L’ambition du chef de l’Etat est de trouver pour le Niger le chemin de la stabilité économique et faire de ce pays un acteur important sur la scène économique africaine.

Sur le plan diplômatique

         Issoufou Mahamadou s’est rendu en Australie pour élargir la carte diplomatique du Niger. Il est le second chef d’Etat  africain après celui du Nigeria à se rendre en visite officielle sur ce continent.

Car l’Australie en raison de sa puissance économique  joue  un rôle de premier plan sur l’échiquier mondial. Telle est la signification qu’il faille donner à la visite du Président Issoufou Mahamadou en Australie. Et comme le dit l’adage ‘’les pieds ne vont pas là où le cœur n’y ait pas’’.

 

   Mamane MAMADOU ZARAMI

Niger Inter

GRATUIT
VOIR