Votre mot de passe vous sera envoyé.

Niamey, 18 Oct. (ANP) – L’Agence Nationale pour l’Organisation de la conférence de l’Union Africaine 2019 (Niger UA 2019) a, par le biais d’une journée parlementaire organisée ce mercredi 18 octobre, entretenu les députés nigériens sur le niveau d’organisation de la 33ème Conférence de l’Union Africaine que Niamey, la capitale nigérienne, va abriter en juillet 2019.

C’est le 4ème Vice-président de l’Assemblée Nationale, M. Souley Idi, qui a dirigé les travaux, en présence du Ministre Directeur de Cabinet du Président de la République, Ouhoumoudou Mahamadou, également président du Conseil d’Orientation de l’Agence Niger UA 2019.

En procédant à l’ouverture de cette journée d’information, le 4ème Vice-président de l’Assemblée Nationale s’est réjoui de l’initiative de l’Agence Niger UA 2019 de faire à l’Assemblée Nationale l’état d’avancement de ses activités. Quant au Ministre Directeur de Cabinet du Président de la République, il a informé les députés de la mission de l’Agence Niger UA 2019 qui est de préparer et d’organiser le Sommet des Chefs d’Etat africains, notant que le Gouvernement a déployé d’intenses efforts dans ce sens.

Et c’est au Directeur Général de l’Agence Niger UA 2019, le Ministre Mohamed Saidil Moctar, qu’il est revenu de présenter le niveau d’organisation de la 33ème Conférence qui, selon lui, est une marque de confiance que les pays africains font au Niger, en même temps qu’elle lui offre une opportunité pour disposer des moyens nécessaires à l’organisation des grands événements.
L’objectif de cette journée, a-t-il dit, est de partager avec les députés les différentes informations relatives à l’organisation de la conférence, de recueillir leurs observations, suggestions et conseils et, enfin, d’obtenir leur adhésion, leur soutien et leur implication pour la réussite de l’événement.

Après avoir sommairement présenté les activités jusqu’ici menées par son Agence, le Ministre Mohamed Saidil Moctar a fait remarquer que ce sont quelque 4000 personnes dont une cinquantaine de Chefs d’Etat qu’il faut accueillir, loger, nourrir le temps de la conférence qui doit se tenir dans les standards de l’Union Africaine.

C’est dire, à l’entendre, qu’il s’agit de défis énormes à relever. Mais c’est aussi une opportunité pour le Niger de véhiculer sa vraie image, pour ses opérateurs économiques et même sa population de bénéficier des retombées économiques majeures.

Selon le Ministre Mohamed Saidil Moctar, la volonté politique y est, les conditions réunies pour réussir l’organisation du Sommet. Son Agence, en tant qu’administration de mission, demande aux députés de l’accompagner, d’être ses ambassadeurs partout où besoin sera, car « l’événement est avant tout national ».

Les parlementaires nigériens se sont félicités du niveau d’organisation et de l’engagement politique autour de l’événement et ont fait des propositions et des recommandations dans le sens d’améliorer la réussite de l’événement.

 ANP