Votre mot de passe vous sera envoyé.

Le  Conseil des Ministres a examiné et adopté le projet de décret portant approbation de la Structure des tarifs applicables aux usagers finaux du service public de l’énergie électrique fournie par la Société Nigérienne d’Electricité (NIGELEC).

Par cette décision le Gouvernement voudrait atteindre deux objectifs. Le 1er objectif est d’établir une équité dans la facturation des clients. En effet, depuis 1980, les pauvres paient la même  tarification que les plus nantis.

 Cette nouvelle tarification va baisser les charges de plus 30% des couches les plus défavorisées de la population Nigérienne.  De manière concrète un foyer qui consomme de 1 à 50kw paie aujourd’hui 4712 F CFA avec le nouveau tarif le même foyer  va payer à partir de janvier 3222 FCA.

L’autre solution apportée par cette décision est de permettre à la Nigelec de disposer des ressources afin d’investir pour permettre l’accès à l’électricité au grand nombre de Nigériens.

Aujourd’hui seulement 14% de nigériens ont accès au courant électrique, c’est le taux le plus faible de la sous région. Or le Gouvernement s’est fixé pour objectif de le booster à 60% d’ici 2035.

L’autre aspect de cette nouvelle tarification c’est d’encourager les consommateurs à adopter un comportement d’économie d’électricité pour éviter le gaspillage et protéger ainsi l’environnement. En effet,  aujourd’hui par notre manque de contrôle et de discipline, l’électricité pèse beaucoup dans nos charges familiales alors une maitrise on peut économiser.

Pour éclairer l’opinion, le Directeur Général de l’autorité de Régulation du secteur de l’énergie a animé un point de presse pour donner les détails techniques de cette nouvelle tarification envisagée.

Malgré ce point de presse, et tous les arguments techniques développés,  certaines personnes continuent d’entretenir la confusion et la désinformation.

 La nouvelle tarification n’a rien à voir avec la loi des finances qui a introduit des mesures pour permettre le recouvrement de la taxe de l’habitat. Ainsi, dans le budget 2018 en discussion le gouvernement a proposé d’indexé la taxe de l’habitat dans la facture d’électricité. Le but ici est de permettre un réel recouvrement de cette taxe qui existe depuis toujours mais non recouvrée.

Ainsi, de 3kg à 18 kg de compteur Nigelec, le consommateur va voir ajouter à sa consommation  d’un montant qui varie  de 1000 à 6000 pour le plus gros compteur de 18 kg. En termes clairs, avec 3kg c’est 1000F, 6kg 2000F 12kg 3000 et 18 kg à 6000.

Nous disons simplement halte donc à la désinformation et l’intoxication des citoyens !

 

Idi Dendi (Le Gardien N°007)