Niamey, 21 Oct. (ANP) – Selon un communiqué du ministère de la Défense nationale, des hommes armés non identifiés, venus à bord de véhicules et de motos, ont attaqué, ce samedi 21 octobre, très tôt le matin, la Brigade de gendarmerie de la localité d’Ayorou, dans la région de Tillabéry, à quelque 200km à l’ouest de Niamey.

Selon le bilan officiel fourni, l’attaque a coûté la vie à 13 gendarmes et plusieurs autres ont été blessés, dont 5 grièvement. Selon le communiqué, une poursuite a été engagée par les forces terrestres et aériennes en vue de neutraliser les assaillants qui se sont dirigés vers le nord, en direction de la frontière avec le Mali.

Le camp de gendarmerie d’Ayorou, rappelle-t-on, a été déjà la cible d’une attaque par des individus armés dans la soirée du 11 mai 2017 sans faire de victimes. Mais des véhicules et des munitions avaient été emportés.

Cette attaque, note-t-on également, intervient deux semaines seulement après celles menées à Tongo Tongo, qui a vu la mort de huit soldats dont quatre américains, et Kolman, toujours dans l’ouest nigérien où se prépare une grande opération militaire anti-terroriste de la force du G5 Sahel.

 ANP