Le Président de la République, Chef de l’Etat, SEM. Issoufou Mahamadou, a regagné Niamey, hier, de retour de l’Indonésie et de l’Australie où il a effectué, du 09 au 17 octobre 2017, une visite d’Etat dans chacun de ces deux pays. Cette odyssée en ces terres lointaines de l’Australie et l’Indonésie, à bord de l’avion présidentiel  »Le Mont Greboun, a assurément permis au Chef de l’Etat d’ouvrir une large fenêtre sur le monde pour notre pays le Niger, aussi bien sur le plan diplomatique que sur le plan économique. Car, en Indonésie, comme en Australie, les échanges entre le Président Issoufou Mahamadou et les dirigeants des deux pays, ont abouti à des accords pour la relance et le renforcement des liens de coopération et d’amitié avec notre pays.

Pour l’étape de l’Indonésie, le clou de la visite d’Etat du Président Issoufou Mahamadou a été la rencontre, lundi matin, entre le Chef d’Etat et son homologue indonésien, SEM. Joko Widodo. L’accueil du Président Issoufou Mahamadou a donné lieu à un cérémonial plein de solennité, avec le déploiement du tapis rouge, les roulements de tonnerre des 21 coups de canon, la magnifique parade de la garde d’honneur, l’exécution de l’hymne national  »la Nigérienne ». Après les salutations et la chaleureuse poignée de mains entre les deux hommes d’Etat, le Président Issoufou Mahamadou a passé en revue le détachement de la garde nationale qui lui rendait les honneurs militaires.

Viennent ensuite l’entretien en tête-à-tête entre les deux Chefs d’Etat suivie de la signature du Livre d’or de la Présidence de la République d’Indonésie par le Président Issoufou Mahamadou, puis la séance de la traditionnelle photo officielle des deux dirigeants. Aussitôt après les deux délégations se sont retrouvées autour d’une table pour une séance de travail au cours de laquelle les deux parties devraient dégager, sous la conduite des deux Présidents, les grandes orientations devant cimenter les bases de la coopération bilatérale naissante entre le Niger et l’Indonésie.

A cette occasion, le Président indonésien, SEM. Joko Widodo, a pris la parole pour souligner l’importance de cette visite d’Etat du Président Issoufou Mahamadou, qu’il a qualifiée de  »visite historique ». Il a ensuite mis l’accent sur les valeurs que partagent le Niger et son pays, à savoir celles de l’Islam et de la démocratie, avant d’affirmer tout l’engagement de l’Indonésie à nouer des relations de coopération et de partenariat profitables pour nos deux pays et nos deux peuples frères. Pour sa part, le Président Isssoufou Mahamadou, tout en se félicitant de l’accueil fraternel et chaleureux qui lui a été réservé, a rappelé les valeurs de l’Islam, cette religion commune à nos deux pays, qui prône la tolérance et la solidarité. A ce titre, le Président de la République a décrié les agissements des groupes terroristes qui travaillent à ternir l’image de l’Islam en le confondant à une religion de l’intolérance et de la violence. « Nous devons protéger l’Islam contre de tels agissements », a lancé le Président Issoufou Mahamadou.

Evoquant la valeur de solidarité, le Chef de l’Etat a souligné l’importance de donner un sens réel à la solidarité au sein de la Oummah islamique en invitant les pays musulmans les plus nantis à faire preuve de solidarité envers les autres pays musulmans se trouvant dans la nécessité. D’ailleurs, a-t-il assuré, c’est au nom de cette solidarité islamique que le Niger appuiera la candidature de l’Indonésie au Conseil de sécurité de l’ONU, en tant que membre non permanent. D’autre part, le Président de la République a décliné les grandes lignes du Programme de renaissance du Niger, à travers ses principaux volets, dont les infrastructures, le renforcement de la démocratie, la sécurité, la renaissance culturelle, l’Initiative 3N, la santé, l’Education, etc. Dans tous ces domaines, a assuré le Président Issoufou Mahamadou, existent des potentialités exploitables dans le cadre de la coopération entre le Niger et l’Indonésie, voire dans les rapports de partenariat qui seront noués entre les opérateurs économiques privés indonésiens et nigériens.

Suppressions de visa pour les passeports diplomatiques et de service
Quelques instants après les échanges entre les deux délégations, un mémorandum d’entente entre les deux pays a été signé par le ministre indonésien en charge des Affaires Etrangères, et son homologue du Niger, M. Ibrahim Yacoubou. C’est alors que les deux Chefs d’Etat se présentèrent à la tribune face à la presse, pour un point de presse conjoint. Prenant la parole devant un parterre de journalistes indonésiens et nigériens, le Président Issoufou Mahamadou a d’abord jeté un regard rétrospectif sur le rôle joué par l’Indonésie, à certains moments de l’histoire, en faveur de la solidarité entre les peuples. A ce titre, il a rappelé la position défendue par l’Indonésie lors de la conférence de Bandung qui a vu la création du mouvement des non-alignés ayant joué un rôle clé dans l’accession à l’indépendance de beaucoup de peuples colonisés. Le Chef de l’Etat s’est ensuite réjoui de visiter le premier pays musulman au monde, qui est aussi la troisième démocratie.

A l’image de l’Indonésie, le Niger est un pays musulman et un pays démocratique, a indiqué le Chef de l’Etat tout en soulignant que l’expérience de nos deux pays est la preuve que l’Islam et la démocratie ne sont pas incompatibles. Le Président de la République s’est ensuite félicité du fait que cette visite lui ait permis d’échanger avec son homologue indonésien sur des préoccupations communes. « La première préoccupation porte sur le terrorisme. L’islam est une religion de tolérance, or le terrorisme c’est la violence, la défiguration de l’Islam. Aussi, tous les pays musulmans doivent se mobiliser pour prôner un caractère modéré de l’Islam et pour lutter contre le terrorisme. J’ai donc informé le Président sur la situation qui sévit dans notre région, le Sahel, où nous sommes confrontés aux menaces terroristes (…), ainsi que des efforts qui sont menés par les pays du Sahel et de la sous-région pour endiguer les menaces terroristes », a souligné le Chef de l’Etat. Parlant précisément de la force du G5 du Sahel, le Président a saisi l’opportunité de cette visite en Indonésie pour réitérer son appel au soutien de l’opérationnalisation de cette force.

Sur un tout autre plan le Président Issoufou a confié avoir abordé avec le Président Widodo la question de l’indispensable solidarité au sein de la Oummah Islamique. Cette solidarité doit, de l’avis des deux dirigeants, être plus active entre les pays musulmans. Cette solidarité, estiment-ils doit se traduire par des aides publiques au développement des pays musulmans riches en faveur de ceux qui sont les plus démunis, voire la réorientation des investissements en direction de ces pays en vue de créer les conditions de leur développement. Aussi, s’inscrivant dans la droite ligne de cette solidarité islamique, le Chef de l’Etat a annoncé avoir assuré son homologue indonésien du soutien sans faille du Niger à la candidature de l’Indonésie au poste de membre non permanent du Conseil de sécurité de l’ONU.

Sur le plan bilatéral, le Chef de l’Etat a salué la signature, par les ministres en charge des Affaires Etrangères des deux pays, du mémorandum d’entente portant notamment sur la suppression du visa en ce qui concerne les passeports diplomatiques et de service, qui permettra à coup sûr de donner un coup de fouet à la coopération entre l’Indonésie et le Niger. Une autre décision issue de ces échanges est de relancer la coopération dans plusieurs domaines, mais également la mise en place de la commission mixte de coopération entre nos deux pays. Enfin, sur le plan multilatéral, le Président Issoufou Mahamadou a indiqué, que le Niger, Pays de la CEDEAO et de l’Union Africaine, prendra une part active dans l’organisation du Forum Indonésie-Afrique qui se déroulera en Avril 2018.

Auparavant, le Président indonésien, SEM. Joko Widodo, a une fois de plus tenu à souligner l’importance et le caractère historique de cette visite d’Etat du Président Issoufou à Jakarta qui, estime-t-il, aura le mérite de jeter les bases solides d’une coopération fructueuse pour les deux pays. SEM. Widodo a notamment ciblé les secteurs porteurs dans lesquels, a-t-il dit, l’Indonésie dispose d’un potentiel d’expériences à offrir au Niger. C’est ainsi qu’il a cité les domaines relatifs aux infrastructures, au commerce, à l’industrie stratégique, à la coopération technique, à l’énergie, aux logements sociaux, à l’éducation, à la santé, aux petites et moyennes entreprises (PME), etc.

Dans le domaine du commerce, le président indonésien a annoncé que les deux parties ont convenu de prendre des mesures pour réduire les barrières tarifaires et non tarifaires. Aussi, a-t-il demandé au Niger, en tant que pays membre de la CEDEAO, de soutenir son pays, en vue de la conclusion d’accords commerciaux préférentiels entre l’Indonésie et la CEDEAO. Il a également annoncé que les deux délégations ont signé un mémorandum d’entente pour la suppression du visa pour les passeports diplomatiques et de service, ainsi que la création de la commission mixte nigéro-indonésienne. D’autre part, il a invité les opérateurs économiques nigériens à créer des rapports de partenariat actifs avec ceux de son pays, mais aussi à prendre une part massivement au forum Indonésie-Afrique qui se tiendra en avril 2018.

 

 Visite-des-maquettes-dinfrastructures-raklises-par-BUMN-Wika« Je rends hommage au Président Issoufou pour le soutien du Niger à la candidature de l’Indonésie en tant membre non permanent du Conseil de sécurité de l’ONU », a conclu SEM. Joko Widodo.
Peu après, le Président de la République s’est rendu à la Chambre de commerce et d’industrie de l’Indonésie où il a présidé une réunion avec les investisseurs indonésiens en présence d’un représentant de la Chambre de commerce et d’industrie du Niger. Il était question de promouvoir l’émergence d’un partenariat fructueux entre les opérateurs économiques nigériens et les investisseurs indonésiens dans tous les domaines de la vie économique des deux pays. Ce fut également un podium offert à la partie nigérienne pour présenter aux investisseurs indonésiens les immenses opportunités d’affaires qui s’offrent à eux dans le cadre de ce partenariat naissant avec les opérateurs économiques nigériens.

Dans la même lancée, le Chef de l’Etat a effectué une visite à la société BUMN Wika spécialisée dans la construction des infrastructures, l’énergie, les équipements, le chemin de fer, les installations aéroportuaires, etc. Il s’agissait pour le Chef de l’Etat de s’enquérir de la qualité des prestations de ladite société qui s’est créée une bonne renommée dans différents domaines, aussi bien en Asie, au Moyen orient, qu’en Afrique du Nord. Après avoir décliné aux responsables de ce géant des infrastructures et des équipements, les programmes en cours au Niger dans des domaines pouvant les intéresser, le Président Issoufou Mahamadou a invité le groupe BUMN Wika à se tourner aussi vers l’Afrique de l’Ouest, en particulier vers le Niger.

Enfin le Chef de l’Etat a accordé une audience aux ressortissants nigériens résidant à Jakarta. Ces derniers se sont réjouis d’avoir eu l’opportunité d’échanger avec leur Président, de s’enquérir de la situation du pays et des efforts qui sont entrepris par les plus hautes autorités en vue d’améliorer les conditions de vie des Nigériens.

 

Assane Soumana, envoyé spécial(onep)
18/10/17