Votre mot de passe vous sera envoyé.

Lancés le mardi 16 juin 2015 par le président de la République son excellence Issoufou Mahamadou, les travaux pour la reconstruction du marché Dollé de Zinder sont achevés dans un délai d’à peine une année.

 C’est déjà un succès quand on le compare par exemple à celui de Maradi dont les travaux ont pris cinq années d’exécution. Ce joyau qui se dresse au centre de la ville a été construit par le groupe COMMODRE CONTRACTING DES Emirats Arabes Unis avec plus de 400 ouvriers constitués en des équipes qui se relèvent et travaillent nuit et jour. Il compte 165 bâtiments, 2152 boutiques, 8 blocs de douches publiques, 8 portes d’entrée, 2 blocs administratifs, 8 mosquées,  un commissariat et plusieurs postes de police. Selon le directeur de ce projet Monsieur Hakki Gokhan Dundar, ce marché est construit avec des matériaux qui résistent particulièrement au feu et au séisme.

Seulement, depuis leur déguerpissement, les anciens locataires du marché Dollé se sont installés un peu partout sur les grandes artères de la capitale dont certains au moyen de matériaux définitifs. Selon notre investigation: 100% des commerçants interrogés trouvent que le marché est très bien reconstruit, mais sans que cela ne soit synonyme de satisfaction; 98% accusent une baisse sensible de leur chiffre d’affaires, 15% affirment être mis en chômage par manque de local.

 Une fois le marché opérationnel, seuls 22% des commerçants disent avoir l’intention d’y retourner automatiquement, 40% disent prendre un temps d’observation, et seuls 9% disent ne pas avoir l’intention d’y retourner du tout et 11% disent  ignorer ce qu’ils vont faire. Beaucoup de ces commerçants accusent l’étroitesse des boutiques. Le marché n’est pas encore finalisé et les travaux d’embellissement continuent à l’intérieur comme à l’extérieur. Bon vent à ‘’Kasuar dole’’.

Omar Mamane