Au regard du développement de la crise au sein de cette jeune formation politique, nul doute que rien ne va plus entre les deux principaux fondateurs du parti Alliance des Mouvements pour l’Emergence du Niger «AMEN-AMIN» à savoir Omar Hamidou Tchiana et Mohamed M’Bareck.

 Contacté par nos soins, ce dernier nous a confié qu’il entend  bien se faire justice en ce sens qu’il considère être victime d’une injustice consacrée selon lui par la violation des articles 136, 137, 138, 139 et 140 du règlement intérieur du parti. Et comme pour dire à ceux que lui et ses partisans appellent désormais le clan Tchiana, la Coordination régionale de Tahoua dont Mohamed M’Bareck est président a rendu publique une déclaration le Mardi 14 novembre dernier  à travers laquelle les partisans de l’ex député M’Bareck déclarent avoir retiré leur confiance au président du parti M. Omar Hamidou Tchiana.

Il faut rappeler que le bureau politique national du parti Alliance des Mouvements pour l’Emergence du Niger «AMEN-AMIN» s’est réuni à son siège le samedi 11 Novembre 2017 en session disciplinaire. Cette réunion annoncée la veille par Tchiana avait purement et simplement exclu le 1er Vice-président du parti à savoir Mohamed M’Bareck à qui M. Tchiana a reproché espionnage et tentative de déstabilisation du parti.

En réponse à la lettre du président du parti, M. Mohamed M’Bareck a accusé pour sa part Omar Hamidou Tchiana de ‘’Haute trahison pour le parti’’ et de mauvaise gestion des ressources du parti. Le 1er Vice-président du parti nous a confié que l’acte du président du parti n’est qu’un règlement de compte. En effet, soutient-il, son péché originel c’était de demander au président du parti de présenter sa lettre de démission du gouvernement au bureau politique s’il n’avait pas jugé utile d’aviser le bureau politique en amont. Une demande désobligeante pour le président Tchiana qui, apparemment n’était pas disposé à une véritable confrontation avec son 1er Vice-président qui serait informé de la posture contre-productive de son président à l’endroit du parti AMEN-AMIN. D’où cette malheureuse expression du ‘’manque à gagner pour le parti’’ qui rappelle l’autre non moins maladroite à savoir ‘’coquilles vides’’. C’est dire que les ‘’principes et convictions’’ ont été passés au crible du jeu démocratique au sein de l’appareil AMEN-AMIN.

Qui plus est, M. Mohamed M’Bareck dit être informé que le président du parti devait se faire remplacer par un autre camarade du parti mais par égoïsme, celui-ci n’avait fait qu’à sa tête. Et ce haut fait d’Omar Hamidou Tchiana, selon M’Bareck n’est qu’un aspect de sa gestion personnelle du parti au détriment des textes fondamentaux du parti mais aussi et surtout d’une association dans un contexte démocratique.

A notre demande sur ce que le 1er Vice-président entend faire, il nous a répondu sereinement qu’il portera ce différend devant la justice. Et comme pour nous dire qu’il n’a vraiment pas dit son dernier mot : M’Bareck est conscient de son poids politique et il considère avoir la confiance d’au moins 7 régions. A propos de leur apport à la dernière élection, il prétend qu’Omar Hamidou Tchiana a amené juste 2000 voix de sa commune pendant que lui a pu mobiliser 8000 voix de sa propre commune !

Autant dire que le parti AMEN-AMIN va connaître sa plus grave crise où ce sont les deux éléphants de cette formation politique qui vont croiser le fer. Certains militants de ce parti nous ont confié que rien n’est joué au regard de l’aura de ce jeune ex député considéré à tort ou à raison comme le véritable meneur de la mouvance dite Tchiana quand ils étaient à LUMANA et du parti AMEN –AMIN.

Les désormais ex camarades à savoir Tchiana et M’Bareck se traitent par tous les noms d’oiseaux sauvages. Après la déclaration de la Coordination AMEN-AMIN de Tahoua, dans un tweet, Omar Hamidou Tchiana a écrit : ‘’L’espion démasqué a organisé un simulacre de réunion ce matin à Tahoua pour tenter une dernière fois de déstabiliser AMEN-AMIN’’.

Le feuilleton AMEN-AMIN n’est qu’à son début du commencement. Qui l’emportera ? Le Congrès extraordinaire demandé par la Coordination de Tahoua aura-t-il lieu ? Autant dire que les camarades d’AMEN-AMIN vont gouter à leur tour la même épreuve qu’ont vécu les partis comme CDS, MNSD et  LUMANA pour ne citer que ceux-là. Only time will tell.

Tiemago Bizo

 

Niger Inter

GRATUIT
VOIR