Le ministre d’Etat chargé  de l’intérieur, de la sécurité publique, de la décentralisation,  des affaires coutumières  et religieuses Monsieur Bazoum Mohamed  a procédé le vendredi 3 novembre 2017 dans la matinée à l’Auditorium Sani Bako du ministère des affaires Etrangères de la Coopération de l’Intégration Africaine et des nigériens à l’Extérieur à l’installation officielle  des membres permanents  de la CENI.

 La cérémonie s’est déroulée en présence de nombreuses personnalités  notamment les Présidents des Institutions de la République, les membres du Gouvernement, les membres du corps diplomatique, les représentants des organisations nationales et  internationales ainsi que de plusieurs autres invités.

Selon le ministre Bazoum, depuis les dernières élections de 2016, des tensions et des débats avaient émaillés un certain nombre de pans de son organisation. Toutes  choses  qui ont  amené  la CENI précédente a organisés une série de séminaires en partenariat avec des acteurs nationaux et internationaux intéressés aux questions électorales.

A l’issue de tous ces forums, des recommandations ont été faites dont l’essentiel a préconisé de disposer d’une CENI à caractère permanent  et non une administration ad’ hoc qu’on installe à l’approche des élections, mais plutôt une administration permanente  en  charge  de  toute  l’organisation, depuis  l’élaboration du fichier électoral biométrique jusqu’à l’organisation de tous les scrutins de l’année 2021 a-t-il indiqué.

La CENI qui vient d’être installée, trône à sa tête un expérimenté des questions électorales au Niger, dans la sous région et dans quelques pays africains.  En effet Maitre Issaka Souna  car c’est   de lui qu’il s’agit est Avocat au barreau du Niger. Il a été  ministre de la justice au gouvernement de la première  transition démocratique  post conférence nationale souveraine de 1991. Il a été le président de la CENI qui avait en charge l’organisation des élections de l’année 1999 qui a porté au pouvoir le Président Tandja Mamadou candidat du MNSD Nassara.

Depuis lors,  il a eu une grande expérience dans le système des Nations-Unies en particulier dans le domaine des élections. C’est ainsi qu’il a  fait  un long séjour en Cote d’Ivoire et a pris part  à des élections dans bien de pays Africains. C’est cette longue expérience mais surtout ses grandes  qualités de juriste et d’homme intègre  qui ont milité en sa faveur  à la commission de sélection des noms à proposer au Président de la République pour la désignation du Président de la CENI. Il est secondé par un vice président en la personne d’Aladou Amada. Il faut noter que  les  représentants des  partis politiques, ceux des organisations de la Société civile,  ainsi que ceux des  structures de l’administration publique viennent d’être installés exceptés les trois représentants de l’Opposition FRDDR.

« La CENI de part les dispositions de la constitution et de la loi portant code électoral  est  appelée à jouer un rôle crucial dans l’organisation des élections mais aussi dans la stabilité institutionnelle et politique de notre pays. »

Mahamadou Tahirou         

 

Niger Inter

GRATUIT
VOIR