Le Président de la République, Chef de l’Etat, Issoufou Mahamadou a assisté, ce jeudi 23 novembre à la Morgue de l’Hôpital National de Niamey, à la levée de corps du défunt Président du Conseil Economique, Social et Culturel du Niger (CESOC), Moussa Moumouni Djermakoye, décédé le 19 novembre dernier à Paris, des suites d’une maladie.

On notait la présence à cette cérémonie funèbre, du Président de l’Assemblée Nationale, des anciens Présidents de la République, du Haut Représentant du Président de la République,  du Chef d’Etat-major des Armées, des membres du Gouvernement, ceux du Corps diplomatique, des amis et membres de la famille du défunt, etc.

Dans l’oraison funèbre qu’il a prononcée, son ancien compagnon d’armes, le Colonel à la retraite Issaka Labo Bouché a retracé le parcours militaire et politique de l’homme qui, a-t-il dit, fut un militaire exemplaire et un homme politique conciliant.

Feu Moussa Moumouni Djermakoye, rappelle-t-on, a occupé d’importants postes de responsabilité au sein des Forces Armées Nigériennes (FAN) dont la fonction de chef d’Etat-major, mais aussi au sein de l’Administration nigérienne en tant que Ministre de la Défense Nationale.

Jusqu’à son décès, il était le Président du CESOC au titre du Parti ‘’ l’Alliance Nigérienne pour la Démocratie et le Progrès (ANDP Zaman Lahiya), qu’il  dirige depuis 2010, à la suite du décès du Père -fondateur de ce parti, son grand-frère Adamou Moumouni Djermakoye.

A la fin de l’oraison funèbre, le Président Issoufou Mahamadou a prononcé une Fathia au défunt et  présenté des condoléances à la famille de l’illustre disparu.

Feu Moussa Moumouni Djermakoye dont les obsèques auront lieu ce jour-même à Dosso, sa ville natale, est décédé à l’âge de 73 ans. Il laisse derrière lui une veuve et huit (8) enfants.

KPM/AMC/ANP/Novembre 2017