La Maison de la Presse en partenariat avec l’IMS  a organisé ce matin, 23 novembre à son siège, un atelier de deux jours sur le thème : « renforcement des capacités des journalistes sur le lexique des termes juridiques et procédures judiciaires ».

Dans son mot de bienvenue, le président de la maison de presse M .Harouna Ibrahim a mentionné l’ambition de sa structure et de son partenaire qui est de « donner aux journalistes les outils nécessaires pour faire jouer pleinement aux médias le rôle de sentinelle de la paix au Niger ».

« Dans le cadre du traitement de l’information, les journalistes qui s’intéressent aux dossiers judiciaires sont confrontés à plusieurs obstacles dont entre autres celui de l’interprétation des terminologies de domaine, la lenteur du mécanisme et l’absence d’une politique de communication ».

L’objectif de cet atelier est d’améliorer l’accès à la justice en formant aux principes généraux du fonctionnement du système judiciaire, du droit applicable et à la rédaction de chroniques judiciaires ou d’articles portant sur la justice.

Alichina Amadou Magistrat, et Secrétaire Général de la Commission Nationale des Droits de l’Homme (CNDH), formateur à l’ atelier a déclaré quant à : « quand on situe le travail des journalistes dans le contexte actuel qui est multidimensionnel, le journaliste est amené aujourd’hui à informer, éduquer, sensibiliser et créer la réflexion dans une société afin de rendre compte, mais aussi pour qu’il puisse faire ce travail convenablement, faudrait-il que lui-même maitrise les concepts dans lesquels il veut évoluer ».

Des échanges fructueux se déroulent entre conférencier et participants pour mettre aux journalistes de produire des articles plus intelligibles notamment dans les affaires judiciaires.

Chaafatou Saley