Le Niger organisera  les 13 et 14 décembre prochain à Paris (France), une Table Ronde sur le financement de son nouveau Plan de Développement Economique et Social (PDES) pour la période 2017-2021.

A moins d’un mois de la tenue de cet important événement intitulé ‘’un Niger renaissant pour le peuple prospère’’, la Ministre du Plan, Mme Kané Aichatou Boulama et le Ministre en charge des Affaires Etrangères et de la Coopération,  M Ibrahim Yacoubou, ont coprésidé  mercredi dernier Niamey,  une séance d’information et de sensibilisation des représentants du Corps diplomatique et  des Organisations internationales.

Il s’agit à travers cette approche pour les autorités nigériennes, d’informer suffisamment les représentants des pays amis, afin qu’ils puissent répercuter l’information auprès des décideurs de leurs pays respectifs et les représentants du secteur privé à participer à cette Table ronde pouvant leur servir à identifier des possibilités d’investissement au Niger.

A en croire les deux membres du Gouvernement, par  l’organisation de cette   rencontre, ‘’ les ambitions du Niger sont claires et les arguments seront défendus pour la recherche des 40% du financement du  PDES, les 60% restants seront financés à travers la mobilisation des ressources internes’’.

Pour ce faire, cinq axes stratégiques ont été retenus et consignés dans le Document de référence : la renaissance culturelle, le développement social et la transition démographique, l’amélioration de la gouvernance paix et sécurité et la gestion durable de l’environnement.

Dans une intervention, la Ministre du Plan, Mme Kané Aichatou Boulama, a rappelé d’abord que le PDES a été adopté par le Gouvernement, le 29 Septembre 2017, et que son élaboration a été un processus assez laborieux mais instructif dans la mesure où il a permis de déterminer les cinq axes stratégiques précités.

Pour sa part, le Ministre des Affaires Etrangères, a précisé que cette Table Ronde sera organisée avec l’appui de la Banque Mondiale et le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD).

‘’D’ores et déjà, a-t-il annoncé, les invitations ont été transmises aux différents partenaires du Niger, des missions de sensibilisation seront aussi conduites à l’étranger pour la réussite de ce rendez-vous ’’.

La parole a ensuite été donnée aux Représentants du PNUD, de la  Banque Mondiale, de l’Union Européenne et du Doyen du Corps diplomatique pour  contributions et éclairages  concernant la démarche du Niger sur la question.
ANP