« …Tahoua est apte à accueillir l’événement du 18 Décembre dans un cadre purement Sakola c’est-à-dire merveilleux, esthétiquement appréciable », déclare Adamou Imirane Maiga Coordonnateur technique de Tahoua Sakola

Adamou Imirane Maiga est Coordonnateur technique de Tahoua Sakola. Il est également Commissaire chargé de l’organisation des grands événements. Inspecteur de jeunesse, des sports et de la culture, Adamou Imirane Maiga est Grand Officier de l’Ordre National du Niger. A moins d’une semaine du lancement de la fête tournante du 18 Décembre à Tahoua, il brosse ici l’état des lieux des préparatifs.

Niger Inter : En tant que coordonnateur technique du Comité Tahoua Sakola quel est l’état des préparatifs de ce grand événement ?

Adamou Imirane Maiga: En effet contrairement à toutes les rumeurs ou tout le bruit qui courent, il faut dire que Tahoua a véritablement fait sa toilette. C’est vrai, c’est une ville en chantier mais une ville qui est en train de se métamorphoser. Aujourd’hui si vous arrivez à Tahoua vous allez vous demander si Tahoua n’a pas pris un lustre extérieur à l’image des grandes capitales merveilleuses du monde. C’est vous dire que Tahoua fait peau neuve. Au niveau des différents sites des compétitions qu’elles soient sportive, culturelle ou autres, les sites de foire notamment celui du grand défilé sont au point ce qui nous permet de dire sans risque de nous tromper que Tahoua est apte à accueillir l’événement du 18 Décembre dans un cadre purement Sakola c’est-à-dire merveilleux, esthétiquement appréciable.

Niger Inter : vous êtes un grand témoin de ces grands événements que sont les fêtes tournantes du 18 Décembre de Dosso Sogha en passant par Maradi Kolliya et Agadez Sokni. A partir de ses expériences quelles innovations pour Tahoua Sakola ?

Adamou Imirane Maiga: J’avoue que d’une édition à une autre on constate des avancées et des améliorations significatives, des initiatives nouvelles. Je dois dire qu’indépendamment du programme Tahoua Sakola qui est en soi très attachant, on peut s’attendre à des innovations comme cette notion de foire sous régionale, l’inscription de certains sports comme le langa dans le programme des compétitions. L’innovation c’est aussi cette randonnée touristique, je veux dire diverse qui pourrait intéresser non seulement les invités mais également les locaux qui ont des sites historiques et monuments importants que la plupart des jeunes ne savent pas. L’innovation c’est également au niveau académique où au delà du traditionnel colloque, il y a des conférences qui seront organisées dans le souci de booster la culture générale de la jeunesse sur la connaissance de l’Histoire du Niger. On traitement également des thématiques d’actualité comme les questions d’immigration, de sécurité, la problématique d’emploi des jeunes et leur insertion socio professionnelle. Entre autres innovations, il faut aussi noter l’aspect fantasia à Tahoua qui aura deux caractéristiques. En dehors du grand défilé où les adarawa vont faire découvrir certains aspects de leur culture à leurs invités, il y aura le 18 Décembre dans la soirée le méga spectacle sons et lumières après le défilé civil et militaire dans la journée. Je dois dire également que l’innovation de l’édition de Tahoua c’est aussi la gestion de temps pour aller à l’essentiel.

Niger Inter : D’aucuns disent que Tahoua n’a pas assez d’hôtels ou cadres d’accueil des invités alors n’avez-vous pas des soucis d’hébergement de vos invités notamment lorsqu’on apprend qu’il y aura la participation de fortes délégations extérieures de haut niveau ?

Adamou Imirane Maiga: Vous savez dans l’organisation des grands événements on fait toujours des prévisions et une certaine planification liée à différentes données qu’on traite.  A l’heure où je vous parle, au niveau de la commission hébergement nous n’avons aucune inquiétude parce que d’abord toutes les villas attendues à la date indiquée sont déjà achevées. Il n’y a aucune inquiétude malgré l’annonce des invités de marque venant des différents pays amis du Niger. Pour ce qui concerne les festivaliers, habituellement c’est des camps qui sont créés au niveau des écoles et Dieu merci Tahoua en regorge beaucoup car rien que l’Ecole Normale et le Lycée Agabba de Tahoua sont à même d’héberger l’essentiel des festivaliers. En plus de tout cela, la Commission hébergement a déjà recensé plus de 130 villas privées de standing assez important qui sont en train d’être planifiées pour accueillir certaines délégations.

Niger Inter : Avez-vous un dernier mot à l’endroit de vos invités ou partenaires ?

Adamou Imirane Maiga: Je remercie sincèrement tous  nos partenaires qui ont bien voulu nous accompagner dans l’organisation de la fête Tahoua sakola. Le succès de tout ce que je viens d’annoncer dépend en partie de leur apport et soutien. A l’endroit de nos invités, nous leur souhaitons un bon séjour dans la capitale de l’Ader. Il faudrait souligner que le programme Tahoua Sakola comme les autres traduisent la vision du président de la République Issoufou Mahamadou dans le cadre de la modernisation de nos centre urbains notamment nos capitales régionales. Nous ne pouvons que remercier le chef de l’Etat pour cette vision et le comité Tahoua Sakola donnera le meilleur de lui-même pour honorer cet engagement.

 

Propos recueillis par Elh. M. Souleymane et Abdoul Aziz Moussa