S’il y a un domaine sur lequel les partenaires et amis du Niger ont de l’admiration pour le président Issoufou c’est sans conteste sa vision sécuritaire. Quatre d’Etat du G5 Sahel viennent de participer à la fête de la République à Tahoua le 18 Décembre dernier. Un coup de maître du président Issoufou qui donne un signal fort à la communauté internationale : malgré tous ces foyers d’insécurité au Sahel, la situation du Niger reste et demeure sous contrôle. Nous apprenons d’ailleurs que le président Emmanuel macron effectuera une visite de travail au Niger ce vendredi 22 décembre !

Comme à Agadez, Le double pari du défi sécuritaire et organisationnel vient d’être  gagné à Tahoua ! Selon nos sources le président Issoufou était comblé de joie ce 18 décembre.

Le comité d’organisation de la fête tournante du 18 décembre 2017 Tahoua Sakola, les autorités et les populations  nigériennes ont relevé ce double défi. Malgré toutes les appréhensions, la fête de la république a eu lieu dans la capitale de l’Ader sans le moindre incident sécuritaire et  dans des conditions satisfaisantes comme à Agadez en 2016. Un an après les prouesses sécuritaires d’Agadez, le président Issoufou a osé amené à Tahoua ses frères et amis du Tchad, de la Mauritanie, du Burkina Faso et  du Mali.

Malgré les supputations de quelques-uns tendant à décourager l’opinion publique sur la tenue de ces festivités, force est d’admettre que le défi sécuritaire constitue une victoire éclatante des autorités nigériennes sur les forces du mal et autres esprits malveillants.

Au moment où quelques-uns ne cessent de le diffamer, le chef de l’Etat se démarque par ses initiatives en mettant en évidence son aura internationale inébranlable.

Avec ces résultats qui crèvent l’œil, on peut dire sans risquer de se tromper que la diplomatie nigérienne sous la Renaissance a connu des avancées significatives à travers les offensives qui ont contribué à la visibilité et à la crédibilité du Niger sur le plan international. Les faits sont sacrés, les commentaires sont libres, dit-on.

Les sources diplomatiques renseignent : « Pour ce qui est de la sécurité, toutes les tribunes internationales ont été utilisées pour faire du plaidoyer à la sécurité du Sahel. Le Niger a, à plusieurs occasions, été sollicité compte tenu de la fermeté de ses autorités pour le règlement des crises dans certains pays ; ce qui lui a, entre autres, valu de siéger comme membre au Conseil de Paix et Sécurité (CPS) de l’Union Africaine pour la période 2014-2016 et d’être une destination sûre pour l’organisation et la tenue de plusieurs rencontres de portée internationale. C’est également ce qui a valu au Niger, la visite d’éminentes personnalités pour témoigner au Président de la République leurs reconnaissances et leurs gratitudes pour sa vision, son engagement et son attachement à la paix et à la sécurité ».

En un mot comme en mille, la vision sécuritaire du président Issoufou n’est pas une vue de l’esprit. Il rassure le monde et nous savons tous que ce n’est pas par hasard si le Niger reste en paix alors qu’il est entouré par plusieurs foyers d’insécurité. Don’t give up mister president !

EMS

 

© NigerInter.com

Niger Inter

GRATUIT
VOIR