NIAMEY, 6 décembre (Xinhua) — La Banque mondiale vient d’accorder au Niger un soutien budgétaire de 120 millions de dollars (environ 66 milliards de FCFA), apprend-on de source officielle mercredi à Niamey.

Cet appui se répartit en un don de 33 milliards de FCFA et un crédit d’un montant de 33 milliards de FCFA.

La cérémonie de signature de la convention de financement a été présidée mercredi à Niamey par la ministre nigérienne du Plan, Kané Aïchatou Boulama, en présence du ministre des Finances Hassoumi Massoudou et du représentant résident de la Banque mondiale au Niger, Siaka Bakayoko.

Mme Boulama a relevé que c’était la première fois que la Banque mondiale accordait au Niger un appui budgétaire d’un tel niveau. Cette allocation est la première tranche d’un programme d’appui budgétaire de 300 millions de dollars (environ 165 milliards de FCFA) pour la période 2017-2019.

Cette décision fait suite aux négociations conclues le 17 novembre 2017 à New York en marge de l’assemblée générale des Nations Unies, qui avaient pris en compte les résultats enregistrés ces dernières années par l’économie nigérienne, qui jouit d’un taux de croissance moyenne annuelle de 6,7%.

Le représentant de la Banque mondiale a saisi cette occasion pour réaffirmer tout l’engagement de l’institution à accompagner le Niger. « Nous voulons prouver à la face du monde que le Niger est sur une courbe ascendante et que nous, les partenaires, sommes déterminés à [soutenir] le Niger sur cette voie » .

 

Xinhua