Le 59ème anniversaire de la proclamation de la République du Niger a été célébré aujourd’hui. Un imposant défilé civil et militaire s’est déroulé à Tahoua où le chef de l’Etat, président de la République Issoufou Mahamadou a reçu pour la circonstance les présidents Idriss Déby Itno du Tchad, Roch Marc Christian Kaboré du Burkina Faso, Ibrahim Boubacar Keita du Mali et Mohamed Ould Abdel Aziz  de la Mauritanie. Mahammadu Buhari s’est fait représenté par Aminou Bello Masari gouverneur de Katsina accompagné d’une importante délégation.

A Tahoua où ont lieu cette année les festivités de la fête tournante de la République dénommée Tahoua Sakola, la fête a été belle à la hauteur des ambitions du président de la République. Les hommes de l’Ader ont réservé un accueil de grand  jour à leurs hôtes et invités.

Après la décoration des personnalités civiles et militaires par le président de la République, le défilé civil et militaire avait commencé. Tour à tour, nos vaillants soldats dans leurs prestations ont fait découvrir les hommes et leur matériel. C’était l’occasion une fois de plus pour les Nigériens de découvrir leur armée qui force l’admiration au plan international. Une armée de plus en plus jeune équipée avec du matériel de pointe pour faire face aux défis sécuritaires auxquels la zone du Sahel est confrontée.

Nul doute que ce défilé a permis aux uns et autres d’avoir un aperçu de l’armée nigérienne notamment les différents corps qui la composent et leurs missions. Une autre caractéristique de l’armée nigérienne c’est qu’elle regorge de plus en plus des jeunes gens militairement aptes à développer leur potentiel pour une armée moderne.

L’autre qualité non moins importante de l’armée nigérienne d’aujourd’hui c’est la spécialisation de plusieurs corps dans des domaines porteurs comme la lutte anti terroriste, la criminalité organisée dans toutes ses formes et le maintien de l’ordre public avec des moyens aussi aériens que terrestres. L’armée nigérienne aujourd’hui participe sur plusieurs théâtres de maintien de la paix au plan international.

Après le défilé, les adaraoua ont égayé à travers le défilé civil  l’assistance avec des parades où la bravoure, les symboles du pouvoir ancestral et l’art de l’Ader ont été exposés. Les différentes chefferies traditionnelles et leurs démembrements ont fait des prestations attachantes. L’on vu tour à tour, le Sarkin Adar d’Illéla, le Sarkin Gobir Toudou de Madaoua, la chefferie de Kalfou et ceux des groupements peuls et touarègues de la région de Tahoua. Le chef de canton de Tahoua était pour sa part majestueuse installé en compagnie des sultans de Zinder, d’Agadez et les autres chefs des autres régions du Niger qui ont bien voulu faire le déplacement à Tahoua.

La réussite de Tahoua Sakola a été boostée par la participation de ces chefs d’Etat voisins et amis du Niger. Tahoua est vraiment désormais Sakola. Le président Issoufou a posé le jalon d’une ville moderne comme dans les autres régions du pays. Il faut dire mention spéciale au Pr Issoufou Katambé et son équipe qui ont abattu un travail de qualité. Le mérite revient également aux populations de l’Ader et de la diaspora qui ont fait montre de sacrifice et de générosité dans la mise en œuvre de la première phase du programme Tahoua Sakola.

Il faut dire que de plus en plus se dégage toute la grandeur d’homme d’Etat et visionnaire du président Issoufou qui voit le Niger en grand au moment où ses pourfendeurs tirent ce pays vers le bas.

Le succès éclatant du PDES (Plan du développement économique et social) intervenu il y a quelques jours, atteste s’il en est besoin de la crédibilité retrouvée du Niger… dans le concert des nations.

Elh.M. Mahamadou Souleymane et Abdoul Aziz Moussa

 

 

© NigerInter.com