Le Niger joue la carte de son émergence économique ce matin à Paris en France. A la recherche d’environ 19 milliards de dollars (plus de 10 000 milliards FCfa), les hautes autorités du pays avec à sa tête le Président Mahamadou Issoufou séjournent en terre française et animeront la conférence de la renaissance aujourd’hui et demain, jeudi. L’objectif est de mobiliser les fonds nécessaires pour financer le Plan de développement économique et social (Pdes) 2017 – 2021.

Pour ce faire, plus de 500 décideurs économiques et financiers sont attendus à ladite conférence. Avec le soutien de 5 chefs d’Etat africains (Burkina Faso, Tchad, Guinée, Mauritanie, Mali) et des partenaires comme la France, l’Union européenne et les institutions de Bretton Woods.

La stratégie du Niger est axée sur la recherche de partenariat public – privé pour faire décoller l’économie et améliorer les conditions de vie des populations. C’est ainsi que la journée de ce mercredi sera consacrée à une table ronde à l’endroit des bailleurs de fonds. Le but est de montrer les axes stratégiques du Pdes 2017 – 2021 avec pour finalité la mobilisation des ressources financières nécessaires.

Pour rappel, le Pdes 2017 – 2021 s’articule autour des axes comme la renaissance culturelle, le développement social et la transition démographique, l’accélération de la croissance économique, l’amélioration de la gouvernance, de la paix et de la sécurité ainsi que la gestion durable de l’environnement.

Demain jeudi, un forum regroupera 300 investisseurs internationaux avec pour mission de montrer les opportunités d’affaires que regorge le Niger notamment dans les secteurs comme les mines, l’énergie, les infrastructures, l’agro-industrie.

Guevanis DOH

(Niamey et les 2 jours)