Décidément la crise qui couvait au sein de la Coordination Lumana FA de Niamey est en passe d’éclater au grand jour avec l’exclusion de Seyni Yacouba Mereda en perspective. Selon des sources bien informées, Seyni Mereda est tenu de convoquer la réunion de la coordination Lumana Niamey IV, apprend-on. Un huissier lui a notifié la décision des 2/3 des membres du bureau selon laquelle s’il ne convoquait pas la réunion de la coordination au plus tard le jeudi 18 janvier 2018, la réunion sera convoquée conformément aux textes du parti.

Selon nos sources, Seyni Mereda est sommé de convoquer cette réunion pour avoir refusé à plusieurs reprises de le faire à la demande de la Coordination régionale. Déjà Mereda n’a échappé de l’exclusion de sa section il y a un an, apprend-on, que grâce à Hama Amadou qui a intervenu dans le sens de son maintien. Mais cette fois-ci, nos sources précises que même Hama Amadou ne pourra sauver Mereda et son Secrétaire général tant la détermination des frondeurs est réelle. Derrière ces griefs à l’encontre de Seyni Mereda, nos sources soutiennent qu’il se cache un véritable combat de positionnement. En effet, apprend-on, Soumana Sanda et Oumarou Dogori veulent briser la carrière politique de libraire bailleur de fond de Lumana FA. Il est lui reproché par ailleurs de ne plus financer les activités de la coordination.

   A en croire les partisans de cet homme d’affaire fidèle parmi les fidèles de Hama Amadou, c’est très tôt de crier victoire pour l’aile Soumana Sanda et Dogori.  Des audios WhatsApp des affidés de Seyni Mereda traitant Soumana Sanda de tous les noms d’oiseaux sauvages circulent. A en croire ces propos, le pire est en train d’arriver à Lumana FA . Hama Amadou risque gros avec une autre division au sein de ce parti à Niamey. En effet, incapable de rester jouer balle à terre au pays, Hama Amadou a toujours compté sur la cohésion de ses affidés notamment Soumana Sanda, Oumarou Dogori, Seyni Mereda, Issoufou Issaka pour ne citer que ceux-là. Qui plus est, cette scission au sein de Lumana risque d’arriver au moment où on parle de plus en plus d’un rebondissement de l’affaire dite des bébés importés avec l’implication de la justice nigériane suite à l’arrestation des malfrats avec les jumeaux de Hama Amadou, apprend-on. D’aucuns disent que le show médiatique de Soumana Sanda ne vise rien autre chose qu’à affirmer son leadership à Niamey. Il se raconte que Soumana Sanda, Dogori et consorts très réalistes, veulent tourner la page de Hama Amadou. Les propos de Bana Ibrahim et d’une militante zelée de Lumana en Europe interviwée par Tamtaminfo en dit long sur la profondeur de la crise au sein de ce parti. On apprend que le délégué de Hama Amadou aurait été empeché d’accès à la salle de reunion qui doit consacrée l’exclusion de Mereda. Le délai reglémentaire étant épuisé, les frondeurs voudraient passer à l’acte.

 Dans un message vocal, un groupe d’adeptes de Seyni Mereda accusent même Soumana Sanda d’avoir piégé Hama Amadou lorsque ce dernier avait forcé la main à son mentor de rentrer pour se faire arrêter. Selon les auteurs de cet audio, Soumana Sanda a cette petite idée derrière la tête à savoir se faire passer comme l’alpha et l’oméga à Lumana profitant des déboires judiciaires de Hama. Selon les observateurs la  crise qui affecte Lumana présentement à la section de Niamey oppose deux groupes d’intérêts : ceux qui préfèrent faire profil bas dans la lutte pour la conquête du pouvoir comme Mereda et les extrémistes comme Soumana Sanda qui optent la sédition comme méthode de lutte face au régime en place. Sans dire de quel côté se penchera le manitou de son lointain paris, il faut le versus Soumana Sanda/Seyni Mereda s’avère explosif pour Lumana Fa. Une chose est sure Lumana fait face à une véritable crise de leadership. Un confrère a dit que Lumana ‘’s’autoconcasse’’. Les prochains jours nous édifieront sur ce que les affidés de Hama Amadou considèrent comme une trahison de leur mentor en perspective.

Tiemago Bizo