Hier s’est tenu dans l’enceinte de l’hôtel Univers de Niamey, un café de presse organisé par le Conseil Supérieur de la Communication en collaboration avec le programme Alimentaire Mondial (PAM) à l’intention des  Journalistes des différents groupes de presse privée et publique du pays.

Le Programme Alimentaire Mondial  de l’organisation des Nations Unies est la plus grande Agence Humanitaire qui lutte contre la faim dans le monde, fournissant une aide alimentaire pendant les urgences et travaillant avec les communautés pour améliorer la nutrition et construire la résilience.

« Nous sommes au Niger depuis 50 ans, nous appuyons les efforts du gouvernement, nous ne nous substituons pas au gouvernement et notre objectif c’est de contribuer à éliminer la faim et la malnutrition dans le pays. Nous PAM, nous jouons un rôle de facilitateur pour accompagner les efforts des différentes parties pour éliminer la faim », a déclaré M.SORY IBRAHIM OUANE, Représentant du PAM au Niger.

Cet atelier s’est fixé comme objectif général de former les acteurs des médias publics et privés  sur les stratégies  du PAM  en vue de renforcer la coopération entre le PAM et les médias locaux  dans le domaine de la communication externe et pour le développement, et améliorer la visibilité  du PAM au Niger.

« Vous les experts de la communication, vous avez aussi un rôle très important et c’est la raison pour laquelle, nous avons pensé à créer un partenariat avec les journalistes, le Conseil, qui pourra nous amener à une plus grande contribution pour l’élimination de la faim, nous pourrons même l’appeler le Réseau des journalistes pour un Niger Sans Faim », a-t-il ajouté.

Au Niger, le PAM intervient dans les domaines de l’éducation, la nutrition, le développement rural, les achats locaux, la gestion des risques de catastrophes et le renforcement des structures étatiques à travers une approche multisectorielle intégrée.

« Ces interventions, entrant dans le cadre de l’Objectif de Développement Durable « Zéro Faim » ne sont pas très connues du grand public nigérien nonobstant leurs résultats satisfaisants dans la vie des plus vulnérables », confirme le Vice-président du Conseil Supérieur de la Communication  (CSC), M. ALI OUSSEINI

«  En 2017, nous sommes venus en appui  à  peu près 1,8 millions de personnes dans le pays et dans le cadre des différentes interventions, nous continuons cet appui-là. En 2018, notre objectif c’est de continuer à améliorer la capacité des populations à faire face aux chocs, c’est un volet très important compte tenu que le Niger connait des sécheresses récurrentes, notre souhait c’est de contribuer à mettre en place une coalition pour la résilience au Niger », a précisé le représentant du PAM.

La journée s’est poursuivie après la cérémonie d’ouverture par une présentation de la stratégie globale du PAM, les attentes  de l’institution envers les médias nationaux et éventuellement des possibilités de partenariat. Des échanges fructueux entre les participants et les conférenciers en vue de mettre en évidence en quoi les journalistes peuvent être des acteurs de changement en faveur de l’ODD2.

Chafaatou SALEY

Niger Inter

GRATUIT
VOIR