Après quatre jours de travaux, l’atelier de réflexions pour une meilleure synergie d’actions entre l’Agence Nigérienne de Presse et l’Office National de Presse a pris fin hier à Dosso. La cérémonie de clôture a été présidée par le secrétaire général du ministère de la communication en présence du secrétaire général du gouvernorat de Dosso, des cadres du ministère de la communication, du président du conseil d’administration de l’ONEP, des directeurs généraux de l’ANP et de l’ONEP ainsi que des responsables syndicaux du secteur de la presse.

Au cours des discussions, les participants ont procédé à un diagnostic sans complaisance du fonctionnement de l’ANP et de l’ONEP. C’est un véritable état des lieux du fonctionnement des deux structures qui a été établit à travers l’identification des principaux obstacles qui freinent leur fonctionnement. Les cadres de l’ANP et de l’ONEP ont à cette circonstance proposé un schéma en vue d’une dynamisation des deux entreprises de presse et d’un renforcement de la complémentarité et de la synergie d’actions qui existent si heureusement entre les deux entreprises de presse à travers la multiplication des initiatives communes notamment les missions conjointes de pilotage en vue de réaliser des productions en quantité et en qualité sur la vie de nos régions et d’enrichir aussi les contenus de leurs produits respectifs .

Une série de recommandations ont sanctionné la fin des travaux. A l’endroit du ministère de la communication, l’atelier recommande.

1. De procéder à une clarification des textes, qui régissent le fonctionnement de l’ONEP et de l’ANP pour renforcer la complémentarité de leur mission,

2. D’Intercéder auprès du Ministère des Finances pour  une dérogation spéciale aux organes de presse publics, par rapport au compte unique du Trésor, afin de leur permettre d’avoir une autonomie financière en vue d’assurer leur mission de service public ;

3. De faire un plaidoyer pour associer pleinement les journalistes de l’ANP et de l’ONEP aux missions présidentielles et des autres institutions de l’Etat, à l’intérieur comme à l’extérieur du pays ;

4. De faciliter, encourager et accompagner les initiatives des deux offices auprès des partenaires (ambassades, organisations internationales et même des sociétés privées) dans la recherche des moyens et/ou des partenariats ;

5. De recruter et mettre à la disposition de l’ANP le personnel dont elle a besoin à travers le Ministère de la Communication ;

6. De faciliter  à l’ONEP et à l’ANP l’accès à l’information administrative et officielle

7. De créer les conditions pour l’installation de l’imprimerie de l’ONEP (entreposée depuis trois ans dans la cour de l’Office), conformément aux clauses du marché ;

8. De permettre à l’ONEP d’acquérir deux petites machines de secours ;

9. De mener un plaidoyer auprès du Gouvernement pour le recouvrement des arriérés des administrations publiques vis-à-vis de l’ONEP (plus de 500 millions en fin 2017) ;

10. De plaider pour que l’ONEP et l’ANP bénéficient des locaux en région dans le cadre des fêtes tournantes du 18 décembre ;

11. De promouvoir une volonté politique plus affirmée afin de donner la primeur de l’information aux médias publics en général et à l’ANP en particulier.

A l’endroit des Directions Générales de l’ONEP et de l’ANP, les participants recommandent:

1. De renforcer la collaboration et/ou la complémentarité au niveau central et régional ;
2. D’élaborer et mettre en œuvre des plans de formation et de carrière ;

3. De doter les deux organes d’outils de gestion stratégique (projections/prévisions des moyens avec des objectifs et résultats attendus) ;

4. De recruter pour suppléer les départs à la retraite conformément au statut particulier et à la convention collective ;

5. De permettre à l’ANP d’utiliser la plateforme technique de l’ONEP pour la production de ses publications ;

6. D’améliorer le contenu des productions des deux structures à travers l’organisation des missions conjointes de reportage aux niveaux régional et local ;

7. D’assurer une meilleure gestion des ressources mobilisées et celles mises à la disposition des deux structures.

A l’endroit des journalistes, l’atelier recommande de cultiver le respect de l’éthique et de la déontologie du métier.

Aux termes de leurs travaux, les participants à l’atelier de réflexion sur la synergie d’actions entre l’Office National d’Edition et de Presse et l’Agence Nigérienne de Presse adressent leurs remerciements au ministère de la communication pour avoir initié et organisé le présent atelier qui a permis de jeter un regard sur les difficultés que rencontrent nos entreprises de presse publiques et entamer, à l’occasion, une ébauche de solutions qui sera approfondie par les différents acteurs; ils adressent également leurs remerciements aux autorités régionales, aux responsables administratifs et coutumiers ainsi qu’à la station régionale ORTN de Dosso pour la qualité de l’accueil et leur disponibilité au cours de cet atelier.

Dans le discours de clôture qu’il a prononcé à cette occasion, M. Abdoulaye Coulibaly a au nom de la ministre de la communication assuré les participants du soutien de l’état à l’endroit de l’ANP et de l’ONEP en vue de renforcer les capacités des deux entreprises dans leur mission de service public. Le secrétaire général du ministère de la communication a salué la sincérité des intervenants et la pertinence des contributions qui ont facilité les échanges permettant ainsi une meilleure compréhension du contenu du thème et des objectifs assignés à l’atelier.

Cette démarche participative dans la conduite des travaux a souligné le secrétaire général du ministère de la communication a permis de mener les 0débats dans la franchise et la convivialité ce qui est à mettre à l’actif du sens de responsabilité.  Les recommandations pertinentes auxquelles les séminaristes sont parvenus a indiqué M. Abdoulaye Coulibaly seront transmises à la haute appréciation du gouvernement.

Mahamane Amadou ANP/Dosso

Niger Inter

GRATUIT
VOIR