Une réunion regroupant le Premier ministre et ses collaborateurs et les opérateurs économiques nigériens s’est tenue le 30 janvier dernier à la Primature. Au centre des échanges, figure la hausse injustifiée des prix constatée ces derniers jours par les consommateurs nigériens, qui est liée selon certains commerçants aux conséquences de la loi des finances 2018. La rencontre a permis de remettre les pendules à l’heure, car les syndicats des commerçants ont promis de revoir leur copie tout en prenant acte des engagements pris par le gouvernement pour les accompagner dans leurs activités.

 Les conclusions suivantes ont été obtenues à l’issue de cette rencontre : engagement des sociétés de transport à revenir aux anciens tarifs, tout juste majorés de la TVA, et bien calculée ; engagement du Gouvernement à les accompagner dans des discussions avec les communes pour « alléger », certaines taxes ; engagement du Gouvernement à les « aider » si nécessaire. En outre, les responsables des sociétés des transports se sont engagés à faire « une déclaration », pour confirmer par voie de presse, ce qui a été convenu avec le Gouvernement.

Cette rencontre entre le premier ministre et les opérateurs économiques fait suite à celles qui ont eu lieu il y a quelques jours sous l’égide du ministre d’Etat Albadé Abouba. Ces réunions constituent la preuve que le gouvernement est soucieux des préoccupations des consommateurs qu’elle entend toujours prendre en compte. C’est la preuve également que le dialogue est l’unique arme qui peut permettre d’aplanir les divergences.

Garé Amadou

Niger Inter

GRATUIT
VOIR