Dans le cadre des activités du plaidoyer et en collaboration avec l’Observatoire des Performances de l’Ecole Nigérienne (OPEN/Niger), l’Union des Ecoles Coraniques pour la Promotion de l’Alphabétisation a organisé, le mardi 20 février dernier, un forum sur le thème : ‘’Ecoles Coraniques, Paix et Développement’’. A ce forum étaient présents une cinquantaine de participants venus de Niamey et de l’intérieur du pays issus des institutions de l’Etat, des représentants et partenaires du PAPEC, des représentants de la société civile, des journalistes, des représentants des partenaires techniques et financiers et du représentant du PAPEFCO du Burkina Faso.

Cette rencontre a permis aux participants de constater l’intérêt du travail abattu par l’Observatoire des performances de l’école nigérienne (OPEN-Niger) et l’Union des Ecoles Coraniques pour la Promotion de l’Alphabétisation (UECPA) pour booster l’alphabétisation au Niger. En effet, avec des témoignages des apprenants, des marabouts et des partenaires,  ont salué la pertinence de la stratégie de l’UECPA pour aider la jeunesse déscolarisée à se réinsérer ou à acquérir le minimum pour se prendre en charge dans la vie. Ce qui constitue en soi un avantage pour le Niger qui est mal classé en matière d’indice de développement humain du PNUD du fait justement, entre autres,  du faible niveau de la scolarisation.

Il faut rappeler que l’Union des Ecoles Coraniques pour la Promotion de l’Alphabétisation (UECPA) est une des organisations communautaires mises en place pour servir de structure de pérennisation du Projet d’Appui Pédagogique aux Ecoles Coraniques (PAPEC).

Ce projet, qui a démarré ses activités en 2006 dans la région de Maradi, a pour objectif de contribuer à l’éducation des enfants (filles et garçons) qui ne fréquentent pas le système formel au Niger.

C’est ainsi que le projet a ciblé les enfants fréquentant les écoles coraniques qui, pour la plupart, n’ont pas accès à un système d’apprentissage leur permettant de savoir lire, écrire et calculer. En effet, par ce fait, les enfants drainés par les écoles coraniques sont analphabètes et cela joue négativement sur les progrès recherchés par le pays en matière de lutte contre l’analphabétisme. Aujourd’hui le projet une couverture presque nationale puisqu’il est opérationnel à Maradi, Say, Téra, Maïné-Soroa, Goudoumaria, Chadakori etc.

Dans la perspective d’apporter une réponse à ce problème, le projet a développé une approche d’alphabétisation adaptée aux écoles coraniques avec la responsabilisation des acteurs locaux, le renforcement de leurs capacités et la mise en place d’un partenariat diversifié.

Ainsi les résultats présentés par les experts à ce forum attestent de la nécessité de pérenniser ce projet en intensifiant ses actions. En effet, avec l’appui des partenaires technique et financier, nul doute qu’OPEN-Niger et l’UECPA inverseront la tendance en matière d’alphabétisation au Niger. Le moins qu’on puisse dire c’est  que leur stratégie a fait ses preuves. Il importe de l’accompagner pour le bien du Niger.

Abdoul Aziz Moussa

© NigerInter.com