A l’instar de tous les pays du monde, le Niger célèbre le 08 Mars, Journée Internationale des Femmes.

A l’exemple de ses sœurs de l’Internationale Socialiste des Femmes, l’Organisation des Femmes Tarayya (OFT) commémore cette date consacrée à la moitié de l’humanité. Un jour de fête, durant lequel toutes les femmes du PNDS TARAYYA citadines, comme rurales se sont réunies pour célébrer leur journée dans l’enceinte des locaux du Parti.

L’OFT saisit l’occasion de cette journée internationale des femmes pour rendre hommage aux pionnières de l’héroïque lutte émancipatrice des femmes mais également aux filles victimes de la secte Boko haram et à toutes celles qui souffrent à présent de l’injustice et de la discrimination.

Cette tradition représente plus de 90 ans de lutte pour l’égalité, la justice, la paix, et le développement.

Mme Ousseini Hadizatou Yacouba, Présidente de l’OFT, affirme : «  Nous ne voulons pas de fleurs, pas de cadeau, nous voulons des droits garantis et protégés : nous voulons l’égalité ».

Mme Bety Aichatou d’ajouter : « comme l’a dit son Excellence M.Issoufou Mahamadou, Président de la République du Niger : ‘’s’il y’a un domaine où l’égalité des chances est possible, s’il y’a un domaine où une fille vaut un garçon et peut donc rendre les mêmes services à sa famille et à la société, c’est bien le domaine de la connaissance’’. Car avec la connaissance, nous pouvons, valablement lutter contre les violences faites aux femmes et aux filles, lutter contre les mariages, et les grossesses précoces, lutter contre toutes les discriminations faites aux femmes et aux filles, un des agendas de l’Internationale Socialiste des Femmes ».

L’Internationale Socialiste des Femmes constate que depuis quelques mois, un niveau remarquable de mobilisation et de solidarité des femmes, a mis les réalités des abus de pouvoir sexistes et des souffrances inacceptables des femmes et des filles sur le devant de la scène sociopolitique mondiale. le harcèlement sexuel, la violence et la discrimination à l’encontre des femmes ont fait la Une des médias et ont fortement suscité une détermination affirmée à instaurer un changement.

Cette mobilisation a pris la forme de marches et de campagnes mondiales, dont la campagne #MeToo aux États-Unis d’Amérique,  #YoTambien au Mexique, en Espagne, #Ana_kaman dans les pays arabes  et les actions équivalentes menées dans d’autres pays, protestent contre le harcèlement sexuel et la violence.

C’est l’occasion pour l’OFT de rappeler toutes les actions fortes des plus hautes autorités du pays en vue de venir à bout à l’entrave de la pleine jouissance des droits de la femme, à son épanouissement et à sa pleine participation au développement national à savoir :

  • Le plan national de développement économique et social(PDES)
  • L’Initiative 3N
  • Le projet d’augmentation des revenus monétaires des femmes,
  • Le projet régional pour l’autonomisation de la femme et le dividende démographique au Sahel,
  • L’initiative pour les adolescents du Niger, ILLIMI
  • Le projet filets sociaux…
  • Etc

Pour la Vice-présidente de l’OFT : « l’éducation et la formation des filles et  des femmes sont les « conditions essentielles à leur autonomisation économique», promouvoir l’autonomisation économique des femmes, c’est avant tout promouvoir la participation pleine et entière des femmes au devenir de la société. Dans cette optique, l’Organisation des Femmes de Tarayya a choisi trois thèmes afin d’amener sa contribution dans la commémoration de cette journée : la scolarisation des jeunes filles et leur maintien à l’école, la sensibilisation sur les méfaits sanitaires et socioéconomiques des stupéfiants, et la cybercriminalité ».

Mme Bety Aichatou exhorte tout un chacun à contribuer au respect de la valeur morale de la personne humaine, toute chose qui engage d’ailleurs la responsabilité collective et individuelle dans la lutte contre l’exclusion sociale des femmes et des filles.

La vice présidente de l’OFT a lancé un appel au gouvernement ainsi qu’aux responsables coutumiers et religieux, aux élus nationaux et locaux, aux autorités politiques et administratives etc. pour renforcer leur engagement pour l’abandon de l’exclusion sociale des femmes et des filles au Niger et la promotion de l’inclusion sociale de toutes et de tous.

« L’OFT vous invite à faire de tous les jours de l’année, des 8 Mars, des journées de « lutte pour les droits garantis et protégés, des journées de lutte pour l’égalité », ajoute Mme Bety Aichatou

La journée fut riche en panels des différentes thématiques citées ci-dessus, développés par des spécialistes en la matière.

« Je saisis cette occasion pour féliciter les vaillantes femmes de l’OFT, de l’AOR, et de la MRN qui ont bien voulu prendre en charge cette journée de réflexion. Qu’elles trouvent ici toute notre reconnaissance pour cet engagement sans faille », se réjouit la Vice-présidente de l’OFT.

Un déjeuner a été offert par l’Organisation des Femmes de Tarayya pour clore cette journée.

Bonne fête aux femmes !

Chafaatou Saley

Niger Inter

GRATUIT
VOIR