Une réunion de coordination de la lutte contre le trafic illicite de migrants s’est tenue à l’Hôtel Soluxe de Niamey ce vendredi 16 Mars 2018. Il s’agit d’une rencontre des ministres de l’intérieur et des affaires étrangères des pays du G5 Sahel, des pays et institutions partenaires pour la lutte contre le trafic illicite des migrants.

Le ministère de l’intérieur, de la sécurité publique, de la décentralisation et des affaires religieuses a organisé ce vendredi, une réunion de coordination de la lutte contre le trafic de migrants. Cette rencontre a regroupé  les ministres de l’intérieur et des affaires étrangères des pays du G5 Sahel ainsi que ceux de la France, de l’Allemagne, de l’Italie, de l’Espagne et de la Libye, du Sénégal, de la Côte d’Ivoire, de la Guinée, l’Union Européenne, l’Union Africaine, l’Organisation des Nations Unies et des Agences du Système des Nations sont aussi conviées à cette réunion.

Cette rencontre s’inscrit dans la droite ligne de la déclaration conjointe de Paris du 28 août 2017 par le Niger, le Tchad, la Libye, l’Union Européenne, la France, l’Italie et l’Espagne qui affirme la volonté ces Etats de lutter contre les réseaux de passeurs afin de réduire les flux de migrations irrégulières vers l’Europe et de protéger les migrants contre les atteintes de leurs droits.

Cette volonté a été confirmée par le Sommet Union Européenne-Union Africaine d’Abidjan du 29 Novembre 2017 en adoptant un plan en neuf (9) points et en soulignant la nécessité de renforcer la coopération entre les services de police et de renseignement pour lutter contre les réseaux en vue de mettre un terme aux trafics d’êtres humains et aux crimes subis par les migrants. C’est pour la mise en œuvre de ces engagements que le Niger, assurant la présidence du G5 Sahel, a décidé d’organiser à Niamey cette réunion qui a regroupé tous les acteurs impliqués dans la lutte contre le trafic de migrants.

Selon le communiqué de presse du ministère de l’intérieur, ‘’l’objectif de la réunion est d’identifier des actions concrètes afin de renforcer la coopération opérationnelle entre Etats d’origine, de transit et d’arrivée de migrants irréguliers’’. Dans ce cadre, apprend-on, la réunion aura à examiner le soutien opérationnel à apporter aux pays engagés dans la lutte contre le trafic illicite de migrants et définir les mécanismes concrets de coopération entre les services de sécurité intérieure et les services de renseignement.

Abdoul Aziz Moussa

 © NigerInter.com

Niger Inter

GRATUIT
VOIR