Ce Mardi 10 Avril, le ministre des Finances M. Massoudou Hassoumi en compagnie du ministre délégué au budget M. Ahmed Jidoud et M. Christoph Klingen chef de mission du FMI au Niger ont animé une conférence de presse au ministère des Finances sur la 2ème revue du programme Niger/FMI.

Selon le communiqué final de la mission du FMI lu à cette occasion le Niger est sur la bonne voie malgré le contexte assez difficile. Le même communiqué nous renseigne que le Niger vient d’enregistrer une bonne performance budgétaire au premier trimestre de 2018.

Le Niger est également sur la bonne voie pour l’atteinte du critère de convergence de l’UEMOA. Et avec des réformes pertinentes comme le budget programme, le Compte unique du trésor, le climat des affaires des avancées sont prévues pour le Niger, apprend-on.

Le ministre des Finances, Massoudou Hassoumi a déclaré : « Le gouvernement du Niger tient au respect de ses engagements et le Niger entend être dans le peloton des pays qui avancent’’. Et le ministre des Finances d’ajouter : « Nous sommes satisfaits de cette revue ».

Quant à M. Christoph Klingen chef de la mission du FMI au Niger, il a déclaré que les relations entre le Niger et le FMI sont excellentes. Il a salué le succès de la table ronde de Paris sur le PDES 2017/2021. Pour lui l’économie du Niger a de l’avenir à condition de satisfaire ces trois conditions à savoir asseoir des finances publiques solides, promouvoir le secteur privé et la maîtrise de la croissance démographique.

Répondant à une question sur la dette du Niger, M. Christoph Klingen chef de la mission du FMI au Niger a suggéré au gouvernement du Niger de tendre vers le juste milieu. Dans le même sens le ministre Massoudou a dit que la ‘’qualité de la dette du Niger est passée de moyenne à faible et la note du Niger s’est améliorée’’. Et le ministre des Finances de soutenir que notre pays prouve qu’il peut s’en sortir dans un contexte difficile. Pour Massoudou Hassoumi, il y a des critères qui permettent de mesurer l’avancée de notre dont entre autres : la croissance économique qui est réelle ces dernières années, l’espérance de vie qui passe de 49 ans à 62 ans faisant du Niger 2ème après le Sénégal et la réduction de la pauvreté qui passe de 64 à 44%.

EMS

Niger Inter

GRATUIT
VOIR