Ce mercredi 18 avril, le président de la République, Issoufou Mahamadou, a procédé au  lancement des travaux  du projet de renforcement du système d’alimentation en eau potable  afin de sécuriser durablement l’accès à l’eau potable des populations de la ville de Niamey.

A son arrivée sur le site de production d’eau de Goudel IV, à 9h:35 le président de la république a été accueilli par le ministre de l’hydraulique, M. Issoufou Katambé, le Gouverneur de Niamey,  le chef du village de Goudel et le Représentant des Bailleurs de fonds, M. Jolke Oppewal. On note également la présence massive  et l’accueil chaleureux réservé au chef d’Etat par les habitants de Goudel.

En effet, le gouvernement de la République du Niger a obtenu le financement du projet du système d’alimentation en eau potable de la ville de Niamey, pour un montant total de 51,79 milliards de Francs CFA, à travers quatre bailleurs de fonds à savoir : ORIO-Pays Bas, Banque Européenne d’Investissement, Agence Française de Développement et FINEXPO-Belgique.

Selon le Ministre de l’hydraulique, le Pr Issoufou Katambé, les travaux comprennent entre autres l’extension de l’usine de Goudel par la construction d’une quatrième filière de traitement d’eau d’une capacité de 40.000m3/j ; la densification du réseau et l’extension des capacités de stockage dans les arrondissements 1, 2,3 et 4 de la ville de Niamey ; la réalisation des trois nouveaux châteaux d’eau d’une capacité de 2000 m3 chacun à koubia 1, koubia 2 et saga gorou ; la pose de 27 km de conduite de refoulement de diamètre nominal  400 à 600 mm ; la pose de 250 km de conduite de distribution de diamètre nominal 63 à 500 mm ; la réalisation de 17 700 branchements sociaux et 180 bornes fontaines.

Pour le représentant des Bailleurs de fonds, M. Jolke Oppewal, Niamey est une ville en plein développement avec des besoins en eau potable croissants. Aujourd’hui, la capacité de production de la ville permet de couvrir environ 80% des besoins des habitants de la capitale. Avec la construction de cette nouvelle filière de traitement, qui apportera d’un coup presque 30% de production supplémentaire, avec la construction de 3 nouveaux réservoirs, l’extension du réseau de distribution, ainsi que la réalisation de 17 700 branchement pour  les populations vulnérables et de 180 nouvelles bornes fontaines, ce projet devrait améliorer la qualité du service d’eau potable pour près d’ un (1) million de personnes déjà raccordées au réseau de Niamey, et donner accès au service à près de 200 000 personnes supplémentaires d’ici 2020.

Notons que cet important projet est confié à l’entreprise DENYS sous contrôle du groupement de bureaux d’études SGI/EDE/CEH SIDI pour le montants respectifs de 20 662 645 500 FCFA/TTC et 637 925 522 FCFA soit un total de 21 300 571 022 FCFA/TTC.

Enfin de cérémonie,  le président de la république, M. Issoufou Mahamadou a procédé à la pose de la première pierre du projet à l’usine de production d’eau de Goudel  avec à ses cotés le ministre de l’hydraulique, Pr. Issoufou Katambé et le représentant des Bailleurs de fonds, M. Jolke Oppewal

Azahi Souleymane