BISMILLAHIR-RAHMANIR-RAHIM

MES CHERS COMPATRIOTES,

Comme il est de coutume, je m’adresse à vous en cette veille du mois béni de Ramadan pour vous souhaiter,  au nom du Président de la République, Chef de l’Etat, une bonne pratique et un bon déroulement de ce troisième pilier de l’Islam.

En effet, comme vous le savez sans doute le croissant lunaire qui marque le début du jeûne de ramadan a été aperçu dans certaines localités de notre pays. Ainsi donc, par la Grâce d’Allah, Le Tout Puissant, Le Tout Miséricordieux, demain, à l’instar de la oumma islamique, la communauté musulmane de notre pays entamera, et cela, pour un mois le jeûne de Ramadan. Mois béni, le Ramadan est synonyme de  dévotion, de pardon, de partage et de tolérance mutuelle.

Mes Chers Compatriotes,

Le pardon et la tolérance mutuelle doivent guider nos comportements de tous les jours. En effet, les comportements et les attitudes qu’on observe chez certains de nos concitoyens ces derniers temps, jurent d’avec les préceptes de l’Islam, notre grande Religion.

Aussi, j’en appelle à tous les Nigériens à mettre à profit cette « trêve » de jeûne pour cultiver durablement l’esprit de pardon afin de préserver l’essentiel dans notre vivre ensemble, à savoir la paix sociale et la tolérance mutuelle.

Ce mois est aussi l’occasion pour certains commerçants pour renchérir les coûts des produits de grande consommation. J’en appelle à leur sens de solidarité pour que la flambée des prix qu’on observe déjà sur nos différents marchés soit contenue afin d’aider nos concitoyens à accomplir dans la dignité leur devoir sacré.

Mes Chers Concitoyens,

Au moment où débute ce mois de Ramadan, j’ai une pensée pieuse pour nos populations  des villes et des campagnes et principalement les personnes âgées qui entament ce mois de jeûne malgré la rigueur du climat. En effet, cette année le Ramadan arrive au moment où certaines de nos localités traversent des périodes de soudure difficile pour le cheptel et au moment où la canicule est de plus en plus difficilement supportable.

J’ai aussi une pensée pieuse pour les populations de la Palestine et notamment celles de la Bande de Gaza, victimes ces derniers temps de l’intolérance et de la barbarie humaines.

Le Gouvernement exprime à ce peuple frère toute sa compassion et sa solidarité dans cette dure épreuve. Puisse Allah, Le Tout Puissant, accepter nos bonnes œuvres et nous gratifier d’un hivernage fécond.

Assalamou aleikoum wa rahmatoullihi wa barakatouhou