Il y a eu une semaine à Niger Inter nous avons eu vent de la rumeur de la fuite du président par intérim de Lumana pour escroquerie. Une autre malveillante source faisait cas d’un éventuel règlement de compte par le leader du FA Lumana Hama Amadou qui voudrait sanctionner Noma Oumarou pour non-respect de ses consignes dans la conduite de la lutte par le parti. Niger Inter a accédé à la vraie cause de l’ennui judiciaire du vice-président de LUmana FA. Les faits.

Hier vendredi 25 Mai 2018 dans l’après-midi, Mr Noma Oumarou était interpellé à la PJ sur plainte de Mr Issaka Abdourahamane vice-président régional de Lumana Zinder pour escroquerie d’une somme d’environ 30 millions.

 Selon des sources proches du plaignant, Noma Oumarou qui disait avoir une affaire profitable en vue, a pris contact avec Mr Issaka pour emprunter une somme de 36 millions, une avance dans le cadre d’une affaire de vente d’épaves.

Après avoir pris l’argent, notre source précise que Mr Noma Oumarou n’a jamais conclu l’affaire sur laquelle ils se sont entendus. Se sachant donc dupé, Issaka Abdourahamane a mis la pression espérant récupérer son argent.

Trop tard, il n’a pu avoir que 8 millions environ, les 30 millions sont dépensés par Mr Noma pour ses besoins personnels. Excédé d’attendre le remboursement d’une somme qui n’arrive pas, Issaka Abdourahamane fini par porter plainte. Il semble que Mr Noma a reconnu les faits qui lui sont reprochés.

Une rocambolesque affaire qui oppose deux leaders du FA LUMANA. Il y a de se demander pourquoi les protagonistes n’ont pu régler cette affaire à l’amiable ? La Direction nationale du parti était-elle saisie de cette affaire ? Quel rôle a joué Hama Amadou contre celui-là qui a été son bras armé  dans la création du FA LUMANA?

Le temps nous le dira puisque l’affaire est désormais pendante devant la justice. Comme même en politique face au nerf de la guerre, la camaraderie a des limites.

La Rédaction

Niger Inter

GRATUIT
VOIR