Plus aucun doute. Nicolas « Laid » est un mercenaire. Il agi pour le compte de certains nigériens en manque d’arguments pour s’affirmer sur la scène politique nationale. Ayant perdu tout repère auprès de leurs concitoyens qui les ont démasqués dans leur entreprise hideuse de mettre le pays à feu et à sang, juste pour assouvir leurs intérêts mesquins, ces illuminés de la politique n’ont trouvé mieux, que de louer les services d’un personnage impudique, Nicolas Beau, pour s’attaquer vertement au président de la République du Niger et à tous les citoyens nigériens. C’est un individu fini, qui, dans sa petite vie de misère, n’a pas du tout connu l’affection de la famille. En réalité, lui comme ses commanditaires sont sans repère.

 L’homme n’est pas à son premier coup. Depuis plus d’un mois, ce hideux personnage, ayant certainement touché son « cachet » pour la sale besogne qui lui a été confiée, ne rate pas d’occasions pour tirer à boulets rouges sur les autorités nigériennes, démocratiquement élues, jusqu’à attaquer leur famille. Or, au Niger, contrairement chez Nicolas Beau et dans l’environnement de ses commanditaires, la famille est une institution sacrée et respectée.

A lire aussi…« JE RENTRE PAR DEVOIR ENVERS MES PARTISANS », DÉCLARE HAMA AMADOU

En cherchant par ses insanités à ébranler l’amour propre du Chef de l’Etat, le plus laid de tous les français, ce mercenaire de plume, pensait atteindre au plus profond du président de la République. Honteusement, Nicolas a raté sa cible, car les informations sur la famille du Chef de l’Etat que ses opposants attitrés et autres détracteurs lui ont confiées pour qu’il les rapporte dans son « torchon nommé Mondafrique » comme l’a dit Souley Adji, ne sont que des purs mensonges, des montages grossiers que seuls les recalés de la société, ici au Niger, en font régulièrement recours quand ils sont en difficulté.

Nicolas Beau n’a rien de journaliste, c’est un « gangster », un ennemi du Niger et de son peuple. Ces derniers doivent le considérer comme un « terroriste » pour mieux le traquer, jusqu’à son dernier retranchement et le traduire devant les tribunaux pour tout le mal causé au Niger et à son peuple.

Nicolas Beau doit être poursuivi. Il doit répondre devant les tribunaux de ses appels incessants à l’institution militaire nigérienne pour qu’elle fasse irruption sur la scène politique et remettre en cause l’ordre constitutionnel normal. Rien qu’à ce niveau seulement, les nigériens comprennent aisément d’où vient la commande de cet article. Nicolas Beau n’a servi que de bras armé, juste pour faire passer le « message » des ennemis du Niger et de son peuple. Que Nicolas et les siens se rassurent. L’alternance démocratique au Niger se passera dans la paix et la tranquillité, car le peuple est mature. Tout de même, vivement pour une plainte de l’Etat contre cet individu de Nicolas Beau.

Oumar Issoufa

Niger Inter

GRATUIT
VOIR