A l’occasion de la visite officielle en France du Président de la République du Niger, plusieurs conventions de financement de projets de développement  (pour un montant total de 47,5 millions d’euros, soit plus de 31 milliards de francs CFA)  ont été signées entre Son Excellence Hassoumi Massoudou, Ministre des finances, Philippe Bauduin, Directeur général adjoint de l’Agence française de développement (AFD), et Marcel Escure, Ambassadeur de France au Niger.

La cérémonie s’est déroulée en présence de leurs Excellences Mme Aichatou Boulama Kané, Ministre du plan, et Monsieur Ado Elhadji Abou, Ambassadeur du Niger en France.

Ces différents financements s’inscrivent dans le cadre des contributions annoncées par la France lors de la Conférence de la Renaissance organisée à Paris les 13 et 14 décembre 2017, durant laquelle le soutien de la communauté internationale pour le financement du Plan quinquennal de développement économique et social du Niger (PDES 2017-2021) a été réaffirmé.

Concernant plusieurs secteurs d’activités de l’AFD au Niger (l’énergie, le développement humain, la sécurité alimentaire et la gouvernance), les financements signés ce 4 juin sont constitués :

– d’un prêt d’un montant de 16 millions d’euros et une subvention du même montant (soit un total de 32 millions d’euros) pour le financement de la construction à Agadez d’une centrale électrique hybride (solaire et thermique) d’une puissance de 19 mégawatts. Cet investissement, qui sera géré par la NIGELEC, permettra d’accroître la capacité de production d’énergie dans la région d’Agadez, contribuant à son essor économique et à l’amélioration des conditions de vie des populations.

– d’une subvention d’un montant de 10 millions d’euros pour le financement du projet Genre, Population et Développement au Niger (GPDN)visant à soutenir les efforts des Autorités nigériennes en faveur d’une meilleure maîtrise de l’importante croissance démographique du pays et de la scolarité des filles. Ce projet, qui sera mis en œuvre par le Ministère de la Population, vise à améliorer l’accès des populations à des services de planification familiale et de santé de la reproduction, et à développer un dispositif d’allocations familiales dont le versement sera conditionné par le maintien des jeunes filles à l’école (permettant ainsi d’accompagner la mise en œuvre des dispositions prévues par le décret pris en décembre dernier par les Autorités nigériennes et portant sur la protection, le soutien et l’accompagnement des jeunes filles en cours de scolarité).

– d’une subvention de 5 millions d’euros pour soutenir la quatrième phase du programme d’appui à la sécurité alimentaire des ménages (PASAM) visant à renforcer les capacités de production agricole dans plusieurs zones du Niger. Sous la maîtrise d’ouvrage du Dispositif National de Prévention et de Gestion des Crises Alimentaires, cette nouvelle phase du programme, concernera les départements de Goudoumaria, Maïné-Soroa et Gouré, et sera mise en œuvre par l’ONG nigérienne Karkara.

– et enfin d’une subvention de 0,5 million d’euros destinée à financer une assistance technique en appui à la Direction générale des Douanes. Cette assistante technique appuiera lesservices douaniers nigériens en vue d’une meilleure mobilisation des recettes et du développement d’activités de lutte contre la fraude.

D’autres conventions de financement seront signées au cours de l’année 2018, notamment en faveur du programme Kandadji et d’un projet de développement local concernant la région de Tillabéry.

A l’issue de cette cérémonie de signature, Philippe Bauduin a été reçu par le Président Mahamadou Issoufou. Les échanges ont porté sur les perspectives d’intervention de l’AFD au Niger et sur les opportunités de collaboration nouvelles offertes dans le cadre de l’Alliance Sahel.

Presidence.ne

Niger Inter

GRATUIT
VOIR