Le président de la République, Issoufou Mahamadou, a entamé à partir de ce lundi 4 Juin, une visite officielle à Paris, en France, à l’invitation de son homologue français, Emmanuel Macron. Le chef de l’Etat a été accueilli à l’Elysée avec tous les honneurs. Après une rencontre en tête à tête, les deux chefs d’Etat ont animé une conférence de presse conjointe. Le président Issoufou a rencontré également plusieurs membres du gouvernement français et responsables d’institutions.

A la question de la journaliste de RfI sur les libertés au Niger avec l’arrestation des acteurs de la société civile, le président Issoufou a été très clair. En effet, le président de la République en démocrate convaincu a informé utilement l’opinion française sur cette question en dépit de la campagne d’intoxication engagée pour ternir l’image du Niger depuis quelques jours. Pour le chef de l’Etat, le Niger est un Etat de droit où tous les rapports sont régis par la loi. Et les acteurs de la société qui avaient manifesté plusieurs fois n’ont jamais été inquiété tant qu’ils respectaient les lois et règlements de la République, a expliqué en substance le chef de l’Etat.

Le président Issoufou qui entend respecter la constitution du Niger en quittant le pouvoir en 2021 s’étonne d’ailleurs par ceux qui le taxent de dictateur. Il a effectivement réitéré son engagement de quitter le pouvoir en 2021.

A travers la conférence conjointe, les points de vue des deux chefs d’Etat sont en parfaite cohérence sur les questions tant bilatérales qu’internationales. Le président Macron a dit tout le bien qu’il pense du président Issoufou et il  a réaffirmé que le président Issoufou est toujours le bienvenu en France.

D’ores et déjà, l’on peut dire sans risque de se tromper que cette visite a connu un succès éclatant n’en déplaisent aux saboteurs d’ici et d’ailleurs.

Comme l’a promis l’ambassadeur sortant de France au Niger, M. Marcel Escure, le président français était heureux de recevoir son homologue nigérien pour parler des relations bilatérales, des questions régionales et de la coopération.

Cette autre visite du président Issoufou en France, au moment où certains Chefs d’Etat de la Région font des pieds et de mains pour être reçus à l’Elysée, est la preuve éloquente que le Niger et la France entretiennent des très belles relations de coopération. Elle témoigne aussi de la place de choix qu’occupe le Niger dans les relations que la France entretient avec les autres nations du Monde, mais aussi de la position du Leader incontesté que le président Issoufou incarne sur le continent.

A l’occasion de cette visite, « les deux pays procéderont à la signature de plusieurs accords de coopération, à travers l’Agence française de développement (AFD), pour un montant global de 50 millions d’euros » a indiqué l’ambassadeur de France au Niger, M. Marcel Escure, à sa sortie d’audience, le 17 Mai dernier avec le président de la République Issoufou Mahamadou. Preuve évidente de l’excellence des liens de coopération qui unissent le Niger et la France.

Le Niger pourrait mettre à profit cette visite au cours de laquelle « plusieurs ministres français seront mis à la disposition du Président Issoufou Mahamadou ainsi que le président du Sénat français », pour davantage négocier d’autres financements dans le cadre de la mise en œuvre de son Programme de développement économique et social.

Toute cette estime dont jouit le Niger au plan international est le fruit de la grande offensive diplomatique que le président Issoufou a engagé depuis son accession au pouvoir. Au nom de l’intérêt du Niger et de son peuple, le président Issoufou n’a pas de repos et continue à parcourir le monde à la recherche d’un lendemain meilleur pour le peuple nigérien.

Que les opposants à Issoufou estiment qu’il voyage beaucoup à travers le monde, et en font de ces voyages une exploitation purement politique, rien n’émousse l’ardeur et la volonté du président de la République à aller jusqu’au Pôle Nord pour chercher des partenaires et des financements pour le Niger et son peuple. C’est cela d’ailleurs l’esprit de responsabilité qui guide les actions du Chef de l’Etat.

Oumar Issoufa