Une grande étape vers le renforcement de la loi antitabac du Niger ! 

 Le  Conseil des ministres du vendredi 27 Juillet 2018 a examiné la proposition de loi portant amendement de la  loi N°2006-12 du 15 mai 2006 relative à la lutte contre le tabac  et l’avis du gouvernement sera transmis à l’Assemblée Nationale.

Nous saluons ici l’engagement des plus hautes autorités de notre pays à faire rayonner la lutte contre le tabac dans notre pays notamment le Ministre de la Santé Publique qui s’est fortement engagé pour soutenir les actions tendant au renforcement de la loi antitabac. 

Depuis quelques mois, à l’initiative de SOS Tabagisme-Niger et du Réseau parlementaire pour la lutte antitabac, une proposition de loi, portant modification de la loi N°2006-12 du 15 mai 2006 relative à la lutte contre le tabac a été déposée à l’Assemblée Nationale. Cette initiative s’inscrit dans le cadre du renforcement de notre législation antitabac à travers son adaptation aux principales Directives  de la Convention-cadre de l’OMS pour la lutte antitabac (CCLAT) et du protocole sur le commerce illicite du tabac.

La proposition de loi vise entre autres la prise en  compte de l’article 5.3, l’agrandissement des avertissements sanitaire graphiques à 70%, l’interdiction de l’importation et la vente de la chicha et ses accessoires, l’interdiction  de fumer dans les lieux publics sans aucune possibilité de fumoir, l’institution d’une taxe spécifique en application de la directive de la CEDEAO, extension de  la possibilité d’ester en justice en cas d’infraction à la loi à la société civile et l’organisation d’un cadre structurelle de la lutte contre le tabac en créant un office national de la lutte contre le tabac.

 L’initiative du Réseau parlementaire pour la lutte antitabac qui est fort louable a reçu un soutien politique de la Présidente de la Fondation Tattali-Iyali la Première Dr LALA Malika Issoufou, Marraine de la lutte contre le cancer dans notre pays.

SOS Tabagisme-Niger reste vigilante quant à la suite du processus et  veiller à ce que l’avis du gouvernement  soit conforme aux   engagements du Ministre de la santé publique et de la Présidente de la Fondation Tattali-Iyali.

Toute chose utile en vue de contrer toute velléité d’ingérence de l’industrie du tabac pour saper les efforts conjugués du Gouvernement, de l’Assemblée Nationale et de la société civile à promouvoir la santé de nos vaillantes populations avec le renforcement de la législation.

Fai à Niamey le 31 juillet 2018

 Pour le Bureau Exécutif national

 Le Président

 SAOUNA Idi Inoussa

Niger Inter

GRATUIT
VOIR