C’est un fait. Le Conseil des leaders de la MRN a exclu Amen-Amin de Ladan Tchiana pour violation des textes et principes de cette coalition de la majorité au pouvoir. L’intéressé a lui-même dans un tweet annoncé son éviction.

 Les propos tenus par Ladan Tchiana à l’occasion du 3ème anniversaire d’Amen-Amin constituent une violation du code de conduite des membres de la MRN, apprend-on. En effet, un des principes de la MRN c’est la solidarité et la loyauté de la mouvance autour de l’action gouvernementale. Par conséquent, l’acte de Ladan serait dans l’optique de la MRN politiquement incorrect.

Après avoir été limogé du gouvernement, Ladan Tchiana est éjecté de la majorité malgré lui. Ce qui constitue en soi un camouflet car il faut savoir quitter les choses avant qu’elles ne vous quittent, dit-on.

Ladan ira-t-il finalement à Canossa ?

Son limogeage du gouvernement était une véritable humiliation puisque celui qui pense être l’ami du président a été éjecté à la demande du chef de l’exécutif. Le connaissant fier de lui-même, l’on a pensé qu’il n’avait plus rien à faire à la MRN. Il partira de lui-même pour avoir écopé de cette humiliation où il était contraint de partir après toutes ses tentatives pour se faire maintenir dans le gouvernement.

Malgré tout Ladan Tchiana était resté dans la MRN, incapable d’initiative historique. Et comme la politique n’est pas de l’amusement, au lieu de tirer toutes les conséquentes de sa démesure, la Mouvance pour la Renaissance du Niger (MRN) vient de lui indiquer la voie à suivre soit pour rejoindre ses anciens amours soit grossir le rang des populistes qui ont besoin de lui.

Après cette humiliation, va-t-il s’agenouiller pour demander pardon à ses désormais ex alliés pour son maintien ? Nous pensons que cette option serait improbable pour celui qui sait mettre en avant les vertus pour s’affirmer politiquement. Du moins en quittant Lumana, il avait donné l’impression d’avoir des objectifs pour sa carrière politique.

Le sacre d’une immaturité politique…

Lorsque récemment à travers notre article ‘’Les regrets tardifs et lâches de Ladan Tchiana’’ nous avions mis en évidence le manque de maturité politique de Ladan Tchiana, quelques-uns qui ne comprennent rien des dynamiques politiques nous ont traité de tous les noms d’oiseaux sauvages. Mais à l’épreuve des faits, ils se rendent très certainement compte de la pertinence de notre analyse. Nous avons même pronostiqué sur l’éventualité de cette exclusion de Landan Tchiana.

Finalement la MRN l’a mis face à ses responsabilités car quoi qu’on dise la politique c’est des engagements et des principes entre les hommes librement consentis. Lorsque vous n’êtes pas d’accord sur les règles du jeu, vous êtes libre de décider de votre destin politique.

Mais comme Ladan Tchiana aime apparemment le beurre et l’argent du beurre, il s’est fait avoir par ses alliés qui ne sont pas dupes. C’est bien là une leçon politique  qu’il doit méditer tout au long de sa carrière politique.

Et franchement, les nigériens ne voient pas du courage dans l’attitude de Ladan Tchiana. Bien au contraire. Il faut saluer la rigueur des leaders de la MRN car la loyauté et la solidarité sont des vertus dans n’importe quelle organisation. Il reste à savoir si l’hyène aveugle abandonnée par les siens saura résister aux autres bêtes sauvages ? La prochaine réaction de Ladan Tchiana édifiera l’opinion publique.

Tiemago Bizo

Niger Inter

GRATUIT
VOIR