«Rôle de la culture dans le développement du Niger» a été le thème de la conférence inaugurale de la campagne  »Culture For Change » (C4C) lancée par l’Association Yali Niger le jeudi 2 Août 2018 à l’auditorium du Centre Culturel Américain (CCA).  C’est Monsieur Ganda Tahirou, représentant du Ministre de la Renaissance Culturelle, des Arts et de la Modernisation Sociale qui a présidé la cérémonie de lancement de ladite campagne.

Ganda Tahirou qui, dans son discours, a exprimé toute la satisfaction du Ministre «pour la tenue des cérémonies de lancement de cette campagne de sensibilisation des jeunes nigériens sur leurs rôles dans le développement socio-économique de notre pays, en ayant la culture comme instrument pour atteindre les objectifs de l’activité.»

Selon lui, il ne peut en être autrement quand on sait que «la culture, de par ses missions holistiques, est le cadre par excellence d’éducation, de sensibilisation,  bref,  de formation de la personnalité. A l’heure de la mise en œuvre de la politique nationale du programme de la renaissance culturelle fondée sur des valeurs du progrès que sont l’esprit de patriotisme, d’unité, de civisme, d’honnêteté, etc., mon département ministériel ne peut que soutenir et encourager votre initiative.»

L’initiative  »Culture For Change » ou  »Culture Pour un Changement » a été engagée par l’Association Yali Niger dans le but d’utiliser la culture pour une prise de conscience de la jeunesse sur son rôle dans le développement du pays, la promotion du leadership féminin, la redevabilité et la bonne gouvernance.

Dans son intervention, le Président de l’Association Yali Niger, Massoudou Ibrahim, a expliqué que le Young Africain Leaders Initiative (YALI) «est une initiative du Département d’Etat Américain qui a été lancée en 2010 par le Président Américain Barack Obama. Elle vise à forger un réseau actif de jeunes leaders africains et consiste en une formation de six semaines dans les universités américaines offertes à des centaines de jeunes d’Afrique Subsaharienne.»

D’après Massoudou Ibrahim, chaque année, les jeunes leaders ayant bénéficié de la formation de six semaines dans les universités américaines choisissent un thème autour duquel ils sillonneront, leur pays à la rencontre de la jeunesse de toutes les régions.

Cette année, la campagne aura comme levier la culture pour amener la jeunesse à prendre conscience de l’importance de la paix, l’unité, la sécurité communautaire, le leadership féminin, la redevabilité et la bonne gouvernance.

Susan Salomon, Attachée Culturelle de l’Ambassade des États-Unis au Niger, a indiqué, quant à elle : «nous enregistrons à ce jour plus d’une quarantaine de boursiers Mandela Washington Fellowship communément appelé YALI MWF c’est-à-dire des jeunes qui ont fait leur formation YALI aux États-Unis, et plus d’une centaine de YALI RLC, ceux-là qui ont reçu leur formation à Dakar au Sénégal dans le centre régional.»

Il faut, enfin, noter que la cérémonie de lancement de la campagne Culture For Change a, aussi, été animée par un panel composé de vedettes de la chanson comme Diassibo Thiombiano dit Dias, Aichatou Ali Soumaila dite Aichatou Dan Kali et du cinéma comme Sani Magori, Directeur Général du Centre National Cinématographique du Niger (CNCN).

Bassirou Baki Edir