Niger-Inter fait partie des rares médias nigériens qui n’ont pas eu de cesse d’alerter les pouvoirs publics et la population de Niamey sur la recrudescence de l’insécurité urbaine à Niamey. Sa dernière alerte sur la question date du mois d’août dernier à travers l’article intitulé « Lutte contre l’insécurité urbaine à Niamey : Nul n’est épargné ! ».

Après toutes ces alertes, aujourd’hui, nous pouvons nous estimer heureux que notre cri de cœur a bien été entendu, en témoigne ce remarquable travail abattu par la Police nationale ayant permis le démantèlement de « trois réseaux de voleurs qui opèrent aux alentours de la ceinture verte et dans le quartier Niamey 2000 et Bassora et aux alentours du grand marché », a indiqué la Direction générale de la Police nationale dans un point de presse animé vendredi dernier. Selon la Police nationale, ces réseaux démantelés sont auteurs de plusieurs agressions, des vols armés, notamment des motos dans la ville de Niamey. De ces différents vols perpétrés par ces bandes de malfrats, trois personnes ont trouvé la mort. Ces trois personnes tuées sont : – Salissou Moussane, né vers 1981 à Zinder, revendeur, tué dans la nuit du 25 au 26 juin au quartier Kalley Est, aux alentours des anciens cimetières. – Hadi Nouhou, né vers 1985 à Niamey, appelé du service civique au tribunal chargé des affaires civiles et coutumières à l’arrondissement communal 4, tué dans la nuit du 16 au 17 juillet 2018 aux environs de 23 heures. – Abass Hamidou, technicien informaticien à la RTT, tué dans la nuit du 24 au 25 août aux environs de 22 heures.

Outre les personnes interpellées (une vingtaine), actuellement gardées dans les locaux de la Police Judiciaire avant leur transfèrement devant la justice et les 27 motos immobilisées dans le cadre des enquêtes en cours, la Police judiciaire a également dévoilé la moisson qu’elle a récoltée à l’issue de plusieurs opérations menées du 1er janvier au 1er août 2018.

Il s’agit de : – 259 personnes agressées, -05 voitures et 1116 motos emportées, – 999 téléphones portables emportés, – 25 véhicules, 88 motos et 149 téléphones portables déclarés volés, retrouvés et restitués aux victimes, – 1984 patrouilles et 301 opérations coups de poing ayant permis d’interpeller 5145 individus pour vérification d’identité, – 746 individus interpellés et déférés au parquet impliqués dans plusieurs affaires. Par ailleurs, la Police nationale tient à rassurer la population que le travail de sécurisation de la population et de ses biens se poursuit activement sous la houlette du « dispositif de sécurité mis en place et géré par le Conseil Régional de Sécurité, présidé par le Gouverneur de Niamey. Un dispositif qui implique toutes les Forces (Police Nationale, Garde Nationale du Niger et Gendarmerie nationale) et toutes les spécialités (l’anti terrorisme et la lutte contre le trafic de la drogue). Ces unités spécialisées, prennent en compte à la fois, selon la Police nationale, « l’environnement de Niamey par la surveillance des différentes voies d’accès et alentours par les patrouilles et positionnement (dispositifs fixes)».

Très réjoui par ce remarquable travail abattu par la Police nationale, le Ministre d’Etat, ministre de l’intérieur, Bazoum Mohamed, afin de témoigner de la gratitude du gouvernement et de la population à l’ensemble du corps de la Police s’est personnellement rendu à la Direction générale de la Police nationale pour dire un grand merci à ses vaillants « Gardiens de paix ». Le ministre les a exhorté aussi à plus d’ardeur dans l’accomplissement leur exaltante mission de sécurisation des populations et de leurs biens. A la population dans son ensemble de prêter main forte à la Police pour mieux réussir cette mission.

Oumar Issoufa 

Niger Inter

GRATUIT
VOIR