Messieurs les ministres
Honorables Députés
Camarades membres du comité exécutif national
Camarades membres du bureau exécutif régional de Maradi
Messieurs les Représentants des partis politiques amis
Militantes et militants du PNDS Tarraya
Je voudrais avant tout propos, rendre un vibrant hommage aux nombreux camarades disparus depuis notre dernier conseil fédéral et prier pour le repos de leur âme.
Chers camarades
Le 27 février dernier, nous nous réunissions dans cette même salle pour faire le bilan des 5 ans de gouvernance du bureau exécutif sortant et reprendre cette instance suprême de notre parti au niveau de la région. Aujourd’hui, nous nous retrouvons à nouveau, en conseil fédéral ordinaire pour faire un bilan des 8 premiers mois d’activités du nouveau bureau et définir les futures missions que nous allons lui confier.
Au nombre des activités que nous voulons confier au BEF, je voudrais mettre l’accent sur les missions à entreprendre à l’intérieur de la région en vue de procéder au renouvellement des structures au niveau des sections et des districts.
Nous profiterons également de cette rencontre pour débattre de la situation de notre pays, notamment la situation sécuritaire et le processus électoral.
Enfin, nous engagerons des échanges sur la situation du parti dans la région, situation marquée par des adhésions significatives et de qualité que nous enregistrons quotidiennement depuis plusieurs mois, en témoigne l’impressionnante participation à ce conseil de nouveaux cadres que je salue et que félicite. Je salue également la présence massive des opérateurs économiques qui démontrent plus que jamais leur appartenance et leur attachement au PNDS Tarraya et à ses militants.
Je remercie par ailleurs les représentants des partis membres de la mouvance présidentielle (MRN) qui à travers leur présence à nos assises, renouvellent leur détermination à renforcer l’alliance et à assurer le soutien nécessaire au président de la république et au gouvernement pour des victoires encore plus éclatantes.
Camarades
Je m’en voudrais de ne pas faire une mention spéciale sur la contribution des nombreux cadres du parti. Ministres, députés, cadres de commandement, directeurs ou même simple agent, dont la présence massive à ce conseil nous honore. Je les invite à persévérer dans cette voix, car le parti a plus que jamais besoin d’eux.
Chers camarades
Notre instance se tient à un moment où les responsables de notre pays s’activent à renforcer la sécurité intérieure, à doter le pays d’une loi de finances qui prend en charge les aspirations fondamentales du peuple nigérien, à confectionner un fichier électoral biométrique pour garantir des élections justes, transparentes et honnêtes.
S’agissant de la loi des finances 2019, nous nous félicitons de la prévision d’un taux de croissance de 6%, basé principalement sur la bonne production agricole et le démarrage de la construction d’un oléoduc, pour l’évacuation du pétrole dont l’exportation est prévue à partir de 2021.
En ce qui concerne notre région, nous nous réjouissons de la reprise des travaux de bitumage de la route Maradi Madarounfa frontière Nigéria et l’achèvement imminent des travaux du chantier de l’hôpital de référence, la route bitumée Tchadaoua Mayahi, du dépôt SONIDEP et de l’impressionnant immeuble du gouvernorat. Comme vous le voyez, il ya toujours de bonnes nouvelles sous le ciel de la Renaissance.
S’agissant du processus électoral, nous pouvons affirmer qu’il est désormais sur les rails avec l’installation de la CENI (la commission électorale nationale indépendante) et le lancement depuis plusieurs semaines de l’opération de délivrance des pièces d’état civil ; opération qui aidera à la réalisation d’un fichier biométrique fiable. Malheureusement, nous constatons à ce niveau que certains partis politiques, se réclamant de l’opposition, ou d’un soit disant non alignement, continuent à rêver d’une possible perturbation qui mettrait tout le processus en péril. Le but ultime étant de compromettre l’organisation à terme des élections, tant que le code pénal et le code électoral en son article 8, ne sont pas modifiés pour permettre à leur champion d’être éligible.
Mais quoi qu’il advienne, je puis vous assurer que les élections de 2021 seront organisées Incha Allah dans les délais prescrits par la Constitution.
Chers camarades
Notre bilan est rose ! Notre respect de la loi et ses règlements est quasi religieux. Notre volonté d’organiser des élections transparentes et inclusives dans un climat apaisé ne souffre d’aucun doute. Ceux qui pensent qu’on peut nous pousser à commettre des impairs pour faire plaisir à des politiciens qui se mettent en marge de la légalité, et qui n’ont aucun respect vis-à-vis des décisions judiciaires, ceux là se trompent lourdement.
Notre parti a incontestablement remporté des victoires. Le climat social d’aujourd’hui est manifestement moins délétère qu’il ya un an, mais il ne faut pas baisser les bras. Nous continuerons à recruter massivement de nouveaux militants pour élargir la base de notre parti et à soutenir les actions du président de la république et du gouvernement dans leur quête quotidienne du bien être des nigériens.
Les succès du régime perturbent les opposants, qu’ils soient des partis politiques ou de la société civile. Leur recours aux insultes, aux mensonges, à l’intoxication, ou tout au moins à la chaise vide, ne paient plus fortune. Poussons les donc jusqu’à leur dernier retranchement, et les nigériens nous seront reconnaissants.
Sur ce donc, je déclare ouverts les travaux du 2ème conseil fédéral ordinaire de l’année 2018 de la fédération régionale de Maradi.
Longue vie au PNDS Tarraya
Vive le Niger
Je vous remercie !
Niger Inter

GRATUIT
VOIR