Une question d’actualité a été posée samedi dernier par un député de l’opposition au ministre de l’Equipement sur la question de la construction de la Route Tahoua Arlit (RTA).

Face aux députés nationaux, le ministre de l’Equipement, Kadi Abdoulaye a tenu à apporter d’amples explications sur le financement de cette route, qui a fait récemment la une de l’actualité après les « révélations » de l’ancien ministre des Transports, Omar Hamidou dit Ladan Tchiana.

Ainsi, sur le montant avancé par l’ancien ministre des Transports, le ministre de l’Equipement a rectifié que « ce n’est pas 100 millions d’euros. C’est 90 millions ». Mieux, le ministre Kadi Abdoulaye a souligné que « cet argent n’a pas été donné au Premier ministre » à plus forte raison que quelqu’un « lui demande de s’expliquer ».

Après cette mise au point, le ministre de l’Equipement a expliqué que l’argent, qui entre dans le cadre de partenariat stratégique qualifié de « gagnant-gagnant », signé en 2014 entre le Niger, représenté à l’époque par Ladan Tchiana, alors ministre des Mines et le groupe nucléaire français Areva, aujourd’hui ORANO, « devrait être versé au Trésor national et avec des conditions », au nombre de quatre. « Le premier versement a été fait, les entreprises ont été choisies, on a commencé à travailler quand est arrivée l’affaire AFRICARD », a expliqué le ministre de l’Equipement.

Seulement, dans la procédure judiciaire qu’elle a engagée contre l’Etat du Niger, AFRICARD a fait bloquer le compte du Niger et partant le financement de Areva sur la route Tahoua-Artlit. « Maintenant on tente de redémarrer, dans la mesure où la procédure AFRICARD est terminée et ORANO est disposé à reverser la deuxième tranche, la troisième et la quatrième tranche », s’est félicité le ministre de l’Equipement, Kadi Abdoulaye. « En réalité, le Niger n’a perçu que 15 milliards sur lesquels il n’a 6 milliards à verser pour continuer les travaux », a-t-il conclu.

Pour mémoire, c’est dans un tweet en date du mercredi 7 novembre que l’ancien ministre des Transports et ancien ministre des Mines, Omar Hamidou Tchiana, a publié les déboires qu’il aurait subis après avoir parcouru la route Tahoua-Arlit, communément appelée Route de l’uranium. « Agadez-Tahoua 420 km, 11h de route, 02 roues éclatées. M Brgigi Rafini doit dire au peuple nigérien où sont passés les 100 millions d’AREVA pour la réhabilitation de la route Tahoua-Arlit dans le cadre de partenariat stratégique signé en 2014 », a écris Ladan Tchana.

Un coup de communication pour tout simplement être sur le feu de l’actualité de la part d’un ancien allié devenu opposant et en prise à une dissidence au sein de son parti politique depuis son éjection du gouvernement.  La question d’actualité posée au ministre de l’Equipement par le député de l’opposition Koroné Massani, a permis aux Nigériens de se faire désormais une idée claire sur cette « révélation ».

 Almoustapha Boubacar

 

Niger Inter

GRATUIT
VOIR