Après le meeting de l’Opposition du 11 novembre dernier, Hama Amadou très remonté a cru bon de remercier ses militants de vive voix. Pour ce faire, il s’est adressé à eux par un appel whatsAAp dont les images qui circulent sur les réseaux sociaux en disent long sur l’aspect théâtral (lire video ci-dessous)  de la chose.

Ne pouvant plus combattre par les lois, Hama Amadou ne compte désormais que sur des subterfuges voire le désordre pour se remettre en selle. C’est dans ce sens qu’il a su par des manœuvres créer de toutes pièces un clash entre Amadou Boubacar Cissé et Mahamane Ousmane. Il avait miroité à sa Cissé l’idée de faire de lui le président du FDR parce qu’à ses yeux Mahamane  Ousmane ne lutte pas pour que sa cause soit entendue.  Connaissant bien la soif du pouvoir d’ABC, c’était comme un jeu d’enfants.

L’égo de Mahamane remonté, il a dorénavant de bonnes raisons de battre le pavé et s’apitoyer sur le sort de ‘’notre frère Hama Amadou’’. On le voit, la récente crise de l’opposition FDR relève d’un calcul machiavélique  de Hama Amadou.

Mais l’audio en question ou l’adresse romantique de Hama Amadou à ses militants vient de conforter notre thèse selon laquelle Mahamane Ousmane n’est qu’un dindon de la farce qui prend des vessies pour des lanternes en croyant à la sincérité de ses alliés de faire lui leur candidat unique en 2021.

A preuve, aux yeux de Hama Amadou tout le mérite de ‘’succès’’ du meeting de l’opposition du 11 novembre revient à Lumana et ses militants. Nulle part, il n’a daigné remercier l’Opposition ou disons ses alliés.

A la vérité, il n’y a rien d’étonnant en cela. Pour ceux qui savent lire entre les lignes, Hama est resté constant dans sa posture et celle de Lumana qui l’a déjà investi candidat de façon péremptoire (du moins par serment). Ce qui est illusoire de la part de tous ceux-là comme des vautours qui voudraient se précipiter sur son cadavre politique.

Mais à l’interne du Lumana Fa, Hama joue également un petit jeu. Très conscient que sa cause est perdue, il s’accroche tout en étant dans sa zone de confort, son exil doré. Il envoie un cadeau empoisonné à Soumana Sanda : ‘’ tu m’as prouvé que tu es un petit frère de valeur, en cas de victoire tu sauras que moi aussi je suis un grand frère digne’’.

A lire aussi…HAMA AMADOU, L’AUTRE DE KOUNTCHÉ..

Alors que face à l’impasse actuelle à Lumana FA, désigner Soumana Sanda comme le candidat du parti serait le choix rationnel. Tout le reste n’est que du romantisme politique, de l’idéalisme au moment où la situation exige pragmatisme et réalisme. Les Soumana Sanda comme des ‘’garçons de course’’ pour parler comme Amadou Boubacar Cissé, peuvent affronter vents et marrées (prisons, privations et toutes épreuves) pour espérer la récompense de leur gourou puisque ce sont les leaders des sectes qui ont recours à ce mode opératoire consistant à jeter en pâture leurs adeptes pour atteindre leur fin.

Pour les observateurs avertis, il n’y a rien d’étonnant. Comme l’a si bien dit le député Lumana Nassirou Halidou, pour Hama Amadou, Lumana n’est qu’un ‘’comité de soutien’’ pour sa seule personne. Et tout son comportement laisse croire qu’il ne fait aucun mystère de cela.

On le sait, les manipulateurs narcissiques savent prendre des risques mesurés. Ils vont toujours utiliser les autres pour atteindre leurs objectifs. Dès qu’il y a danger ils ne sont pas là. Aujourd’hui,  Soumana Sanda et ses ouailles sont en train de mobiliser des jeunes à Niamey  pour réaliser le rêve de Hama Amadou puisqu’ils considèrent que  c’est la fin des haricots pour leur leader auquel ils doivent absolument tout. Acculé qu’il est par la justice qui a sévi à son encontre pour avoir cédé au désir de maternité d’une de ses épouses.

En un mot comme en mille, les manipulateurs narcissiques de la trempe de Hama Amadou savent toujours rester dans leur zone de confort pour nuire. Ils s’accrochent mais ils n’aiment pas leur peuple. Ils aiment bien attiser le feu mais il ne faut pas compter sur eux pour vous assister en cas de revers de la médaille. La preuve ? Il a dit à qui veut l’entendre : ‘’j’ai sauvé ma peau’’ en fuyant le pays sans laisser d’adresse. Laissant ainsi dans la désolation : femmes, enfants et militants. Il y a comme qui dirait….. du mystère dans la politique !

EMS

Video DR

Photo DR

Photo DR

Niger Inter

GRATUIT
VOIR