Dans le cadre des préparatifs de la 33ème Conférence de l’Union Africaine Niamey 2019, le Ministre conseiller à la présidence, Directeur Général de l’Agence UA-Niger 2019, M. Mohamed Saidil Moctar et le Ministre conseiller à la présidence, Directeur Général de l’Agence Nationale pour la Société de l’Information (ANSI), M. Ibrahim Saidou Guimba ont co-présidé, jeudi dernier, à la salle de réunion de l’agence UA,  une importante réunion sur la technologie de l’information et de la communication à laquelle ont pris part le Directeur de cabinet du ministre des postes, des télécommunications et de l’économie numérique, le DG ARCEP, le DG Nigertélécoms, le DG Airtel Niger, le représentant du DG Orange Niger et le représentant du DG Moov Niger.

Il ressort de l’intervention du DG de l’Agence UA-Niger 2019, que le gouvernement du Niger s’est fixé trois objectifs en organisant cette conférence, d’abord, rehausser l’image de notre pays, donner plus de visibilité au Niger ; faire de retombée économique pour tous les opérateurs économiques aussi bien du Niger et ceux de l’extérieur qui ont envie d’investir au Niger ; de renforcer nos capacités en termes d’infrastructures et le savoir-faire. Pour lui, l’objectif est de développer le tourisme d’affaires au Niger et qu’après ce sommet d’Union Africaine, le Niger sera doté de toutes les infrastructures et un savoir-faire, lui permettra d’organiser n’importe quel évènement d’envergure internationale.

Après avoir passé ce message aux participants, M. Saidil Moctar est revenu sur l’objet de la rencontre. Il s’agit, de faire les points de principaux besoins en termes de télécommunications, de recueillir les préoccupations et les suggestions, et enfin savoir  quel type de collaboration mettre en place, en vue de renforcer une meilleure qualité de services, le maximum possible de confort sur le plan internet et communication pendant ce Sommet. « On sait qu’y a beaucoup de désagréments aussi bien sur le plan internet que sur le plan téléphonique. Quand tu appelles, parfois tu as toutes les difficultés du monde. Nous ne voulons pas que nos invités vivent cela », a-t-il ajouté.

En prenant la parole, le DG de l’ANSI, a d’abord mis l’accès sur les différents axes stratégiques à sécuriser à savoir : l’aéroport Diori Hamani, les centres de conférence, l’hôtel présidentielle puis les cinq autres Hôtels de grand standing et les villas présidentielles. Il a mis en garde les participants, « qu’on ne peut pas avoir tout cet investissement, toutes ces infrastructures et qu’au moment du sommet on sera coupé du réseau ». Pour lui, on n’a aucune excuse pour ça. Il a ensuite ajouté que ce secteur est beaucoup critiqué au Niger, c’est pour cela qu’on essaie de prendre le taureau par la corne. Il faut s’assurer qu’il n’y a pas de perturbation pour la clientèle traditionnelle mais surtout il faudrait que ceux qui viennent au Niger, beaucoup viendront pour la première fois, aient envie de revenir.

Ibrahim Saidou Guimba, a également insisté sur le haut débit, le véritable haut débit pour ces endroits prioritaires avant de demander l’engagement de tous, pour que ce sommet se passe de la façon la plus réussie possible.  «  Nous sommes tous interpelés, nous comptons également sur l’agence de régulation ARCEP, pour que le contrôle se passe suffisamment en amont », a-t-il conclu.

Dans leurs interventions faites à l’occasion, les responsables de téléphonie mobile, ont tour à tour pris l’engagement d’améliorer la qualité de leurs services pour la bonne réussite de l’évènement. Ils ont également rassuré les autorités qu’il y’aura une belle surprise à l’approche et pendant ce sommet.

Notons que, cette rencontre n’est qu’une prise de contact, d’autres seront organisées (individuelle et collective) afin de s’assurer de la capacité des uns et des autres à relever le défi.

Azahi souleymane   

.

Niger Inter

GRATUIT
VOIR