Le 31 décembre 2018, les Agents  de  l’Office  Centrale de Répression du Trafic Illicite de Stupéfiants (OCRTIS) en  service au niveau de la direction départementale de la police nationale de Gaya  ont  procédé au démantèlement d’un réseau international de trafic de drogue. Il s’agit, selon, le porte-parole de la police nationale, le capitaine Adili Toro, de la  saisie de huit valises contenant 2.944.000 comprimés de Diazekin d’une valeur estimée à 883.000.000 de francs CFA et un véhicule RAV4 de couleur blanche.  Cette saisie  opérée sur un groupe de trois individus a permis aussi de saisir 120.000 comprimés de DYNAWELL et 152.000 comprimés de GEBEDOL. «  L’Objectif est d’acheminer le produit en Algérie en passant par la région d’Agadez », a indiqué le Capitaine Adili Toro.

En prenant la parole, le représentant du ministre de la justice, du procureur de la république auprès du tribunal de grande instance de Niamey et du procureur en charge de la question de lutte contre la drogue au Niger, a d’abord salué et encouragé les Agents de l’OCRTIS pour le remarquable travail. Il a ensuite   rappelé que l’OCRTIS est organe constitué de plusieurs services dont la police nationale, la garde nationale et la gendarmerie nationale. Il travaille en synergie et d’un commun accord en vue de parvenir à mettre fin ou  diminuer au maximum le trafic international des stupéfiants et la consommation au niveau local. Il a également  rassuré les agents de l’OCRTIS que le procureur de la République sera toujours à leurs côtés  pour les appuyer dans tout ce qu’ils font dans le domaine de la lutte contre la drogue et tous les produits pharmaceutiques contrefaits.   Il a, par ailleurs, appelé l’Etat à renforcer les capacités opérationnelles de ses agents qui travaillent de jour comme de nuit.

A S

© NigerInter.com

Niger Inter

GRATUIT
VOIR