La salle de réunion de l’ONG EPAD a servi de cadre, hier jeudi, à la tenue d’un atelier de partage et d’information avec la société civile et la CNDH sur le processus d’élaboration de la politique nationale de migration, initié par le Projet Appui-conseil en matière de la Politique Migratoire (APM).  La cérémonie a été présidée par le Conseiller Technique du Ministre d’Etat en charge de l’intérieur, également Président du Comité Interministériel chargé de l’élaboration de la politique nationale de migration, M. Nafiou Rabiou, en présence du Représentant de la Cheffe du Projet Appui-conseil en matière  de la  politique migratoire (APM), M. Lawan Garba Brimaka, de la Directrice de migration au ministère de l’intérieur, du Président du Réseau-Migration-Développement et Droits Humains ( REMIDD) , M. Nabara Hamidou et bien autres invités.

L’objectif de cet atelier, selon M. Nafiou Rabiou  est de partager et échanger avec les représentants des organisations de la société civile sur les rapports des travaux de six sous-comités du comité d’élaboration de la politique nationale de la migration. Il s’agit de recueillir leurs observations, leurs remarques, leurs suggestions et leurs préoccupations en vue de les intégrer dans la démarche ultime de compilation des travaux des sous-comités afin d’y apporter éventuellement des éléments nouveaux qui pourraient contribuer à améliorer  la qualité  du document final  de la politique nationale de la migration.

Dans l’intervention faite à l’occasion, le Représentant de la Cheffe du projet GIZ/APM, M. Lawan Garba Brimaka a d’abord salué l’ensemble des participants  présents avant de rappeler que le Projet  GIZ/APM vise à renforcer les capacités du gouvernement nigérien à développer une politique de migration adaptée, cohérente et basée sur les droits de l’homme.

Pour lui, la participation des acteurs de la société civile et de la Commission nationale des Droits de l’Homme ( CNDH)  au processus de formulation de la politique nationale de migration permettra ainsi à ces acteurs clés de la mise en œuvre de jouer un rôle primordial à travers la prise en compte des questions de développement, des droits humains ainsi que dans le plaidoyer envers le gouvernement quant à sa responsabilité de respecter, protéger et garantir les droits et l’épanouissement des migrants, refugiés, personnes déplacées internes et communautés d’accueil.

En prononçant son discours, le Président du REMIDD, M. Hamidou Nabara a, quant à lui, salué cette initiative du projet GIZ/APM qui consiste à renforcer le dialogue entre les organisations de la société civile œuvrant dans le domaine de la migration et le comité interministériel en charge de l’élaboration de la politique nationale de la migration.

Azahi Souleymane 

Niger Inter

GRATUIT
VOIR